Les TICs à La Réunion

Le rôle des TIC et la place du logiciel dans l’entreprise de demain

MULTIMEDIA

Témoignages.re / 28 octobre 2008

Au centre de l’activité économique, l’utilisation et la maîtrise des Technologies de l’Information et de la Communication sont devenues incontournables au sein de l’entreprise.

La mise en place de ces outils et leur appropriation ont provoqué une mondialisation accélérée des échanges.
Dès lors, les frontières terrestres sont devenues virtuelles et les distances abolies en un clic de souris.
L’entreprise doit donc s’y préparer structurellement (et psychologiquement) afin d’évoluer avec ces nouveaux outils et les faire siens au plus vite.

L’enjeu : Rester concurrentielle sur des marchés de plus en plus tendus.
L’investissement dans les TIC serait d’ailleurs l’un des principaux moteurs de compétitivité de l’entreprise.
En effet, l’un des derniers rapports du Forum Économique Mondial (2007) place ainsi le Danemark, la Suède et Singapour comme étant les pays ayant un rapport usage/bénéfice TIC le plus important sur 122 pays.
Et l’on retrouve ce facteur essentiel de croissance économique à trois niveaux précis dans l’entreprise :

- au niveau du système d’information (logiciels de gestion ERP, outils décisionnels...)

- au niveau de la structure de l’entreprise et de la gestion de son personnel (cartographie des procédures, paie et GRH...)

- au niveau commercial (solutions de e-marketing, de gestion de la relation client /CRM, e.commerce...)

Afin de déployer tout son potentiel, la mise en place des TIC au sein de l’entreprise doit donc suivre et répondre à une démarche de projet. La bonne adéquation de l’outil à l’usage sera déterminante tout comme l’implication de la Direction Générale qui sera un facteur déterminant de réussite. L’appropriation et l’accompagnement des collaborateurs étant essentiels afin que l’adhésion au projet et sa réussite soient au rendez-vous.

Dans cette logique, le logiciel ou l’applicatif dicte désormais les choix d’investissements dans le domaine de l’informatique. Le Groupe Stor-Solutions organisait tout récemment son second Salon Pro du Logiciel. Nous avons choisi de revenir avec eux sur les enjeux et l’impact de ces outils au niveau des PME/PMI.
Bruno Millot, PDG du Groupe Stor-Solutions, répond aux questions de Christine Niox-Château, Chargée de mission à l’ARTIC.

Pourquoi avoir réuni et associé les éditeurs de logiciels à votre manifestation ?

La force du groupe Stor-Solutions réside dans l’ensemble des éditeurs de logiciels que nous considérons comme nos partenaires. La promotion de ces partenaires a été la base de la communication faite pour ce 2ème Salon Pro du Logiciel. Celui-ci a d’ailleurs été réalisé grâce à leur participation active.

Plus d’une centaine d’ateliers et conférences en trois jours, quels sont ceux ayant eu les faveurs des professionnels ? Et pourquoi ?

Les ateliers qui ont eu le plus de succès cette année concernent les progiciels de gestion intégrés. Les applications de Microsoft ont aussi eu la faveur des visiteurs, notamment Windows Server 2008 et Microsoft Windows 2008. Le Blackberry et l’offre Horoquartz ont particulièrement attiré l’attention aussi cette année.

Quelles sont les principales attentes des professionnels en matière de solutions informatiques ?

Aujourd’hui, ce ne sont plus seulement des logiciels que recherchent les professionnels, mais de plus en plus des solutions complètes répondant à leur cahier des charges applicatifs. Cela explique par exemple le succès des solutions progicielles de gestion intégrée.

Quels sont les enjeux et impacts de la mise en place de ces outils et y a-t-il des spécificités locales dont il faille tenir compte à La Réunion ?

Les spécificités liées à La Réunion sont la gestion du fret, la TVA non perçue et l’Octroi de mer. Certains logiciels proposés prennent en compte la récupération de la TVA et ces contraintes logistiques locales. Investir dans ces logiciels adaptés permet aux entreprises de La Réunion et de l’Océan Indien de répondre efficacement à ces problématiques.

De quelle manière le concept d’atelier interactif a-t-il été perçu ?

Cette question est pertinente et nous avons choisi de la poser directement aux participants à travers un questionnaire de satisfaction. Ainsi, 98% ont jugé le concept de l’atelier entre très bon et excellent.

Quelle(s) solution(s) marketing avez-vous utilisé afin de convier un large panel de professionnels à votre Salon ?

Pour cibler les professionnels, le service Marketing a choisi la presse spécialisée et la réalisation d’un support catalogue distribué aux entreprises. L’association de ces médias a permis de mettre en avant l’ensemble des ateliers proposés mais également de diriger les professionnels intéressés vers un site Internet dédié où ils avaient la possibilité de se pré-inscrire. Des supports innovants ont également été choisis pour réaliser des campagnes d’e-Mailing et de SMS.

Pour ceux n’ayant pu se déplacer, quels moyens ont-ils de retrouver l’information inhérente aux thèmes abordés pendant ces trois journées ?

Le but du Salon est de permettre aux participants de rencontrer les experts et échanger directement avec eux sur les besoins qu’ils peuvent rencontrer. Cet échange privilégié est surtout possible lorsque nous organisons ce genre d’événements. Ceci dit, pour ceux qui n’ont pas pu se déplacer, il est possible de se rapprocher des équipes commerciales ou de visiter le site Internet du Salon où certaines présentations sont disponibles.

Quel bilan tirez vous et quelles sont vos prochaines manifestations ?

Un bilan particulièrement positif peut être tiré de cet événement. En effet, pour certaines filiales, le chiffre d’affaires généré grâce au Salon représente trois mois de commandes. Avant la fin de l’année 2009, il y aura un autre événement informatique fédérateur où nous serons présents. D’ici ce moment, nous vous convions à l’anniversaire des 40 ans du groupe en début d’année 2009.

Propos recueillis par Christine Niox-Château-Compin , Chargée de mission à l’ARTIC