Les TICs à La Réunion

Un grand pas

Le haut débit pour toutes et tous

Témoignages.re / 26 juillet 2007

Le haut débit pour tous les Réunionnais est prévu pour fin mai 2009.
Signature hier après-midi au Conseil régional de « la convention de délégation de service public de mise à disposition du réseau régional au débit “Gazelle” ». L’égalité numérique est en passe d’être réalisée. Contrairement à l’égalité sociale qui aurait dû se faire une année après que La Réunion soit devenue Département le 19 mars 1946, ce n’est qu’en 1996 que cette égalité a été concrétisée.

JPEG - 18.3 ko
Signature sous la présidence de Paul Vergès de « la convention de délégation de service public de mise à disposition du réseau régional au débit “Gazelle” ».
(photo Nanou)

Cependant, il faudra attendre 2009 pour que ce haut débit pour tous et pour tout devienne réalité. Tant pour la population réunionnaise que pour les infrastructures telles les collectivités, les établissements scolaires et hospitaliers, les entreprises entre autres, “rien n’est tombé du ciel”. L’acharnement de la Région pour que ce chantier aboutisse y est sûrement pour quelque chose. Notamment l’implication de Guy Jarnac, Vice-président déléguée aux Technologies de l’information et de la communication et à l’Audiovisuel.

Fin des gros profits des opérateurs

Ce projet est avant tout une volonté de cette majorité régionale. Il est une des actions qu’elle mène en faveur du développement durable. Terme en vogue et repris, et peut-être incompris par de nombreux candidats ou élus locaux ! Un argument électoral pour certains qui, aussitôt élus, s’empressent de le ranger dans des cartons.

Baisse des tarifs

Ce qui va changer, c’est une baisse des tarifs. Car aujourd’hui, des opérateurs en profitent, pour certains depuis des années - l’opérateur historique précisément. « Avec la mise en service du réseau régional à très haut débit “Gazelle”, le consommateur bénéficiera d’une offre plus diversifiée avec plus de services et des tarifs nettement moins chers que ceux d’aujourd’hui. Une concurrence accrue et saine se sera développée, généralisant des offres en double ou en triple play, et permettant à l’internaute réunionnais de devenir plus facilement producteur de contenu ». (1).
Toute l’île sera en haut débit, même Grand Coude, Palmiste Rouge, Mafate, l’Entre-Deux. Des villes enclavées ! La mise en route du haut débit va nécessiter des aménagements conséquents dont l’installation de fibres optiques. Coût : 39 millions d’euros.
À terme, le Conseil régional veut connecter les pays de l’Océan Indien entre eux. Des rencontres ont déjà eu lieu, notamment avec Madagascar. Prochaine étape, la réalisation de ce grand projet.
Avec le haut débit d’ici 2 ans, cette initiative revêt un intérêt général. Une anticipation ni plus, ni moins ! 100% des foyers seront desservis.

Jean-Fabrice Nativel

(1) Protel News” juillet 07


100% des foyers réunionnais sont couverts à 512 kbit, 96% à 2 Mbit (offres Internet plus voix), 52% à 8 Mbit (offres Internet plus voix, plus Télé). 100% des universités, lycées et collèges sont desservis en 2 Mbit dont 76% à 8 Mbit. 100% des groupes scolaires, écoles maternelles et primaires en 512 kbit, 98% en 2 Mbit et 62% à 8 Mbit. 100% des établissements administratifs en 512 kbit, 98% en 2 Mbit et 68% à 8 Mbit. Les entreprises, les 7 principales zones d’activités desservies en fibre.
L’ouverture partielle des services prévue pour fin avril 2008. Par exemple pour le CHI de Saint-Benoît, la Clinique de Saint-Benoît, le CHD de Bellepierre, etc...

Un réseau performant

Tous les centraux téléphoniques France Télécom de La Réunion seront raccordés (64) dont 35 en fibre optique et 29 en faisceaux hertziens. 12 stations radio Wimax. L’accord de mise à disposition de la licence Wimax de GHD et SRR au délégataire. Plus de 400 kilomètres de réseau en fibre optique. Une architecture physique et logique sécurisée. C’est le réseau d’Initiative Publique le plus important des DOM-TOM. 
Les entreprises qui participent à ce chantier haut débit pour tous les Réunionnais ont dû se regrouper en une Société Délégataire. Elle se compose de Mediaserv, Sogetrel et LDC. Ces entreprises ont été désignées adjudicataires de la Délégation de Service Public pour la mise à disposition du réseau régional à haut débit Gazelle lors de la Commission permanente du Conseil régional du 22 mai de cette année.
Les membres de ce groupement devront créer une Société Délégataire dit “had-hoc” après la notification de la Délégation de Service Public par le Conseil régional. Cette Société Délégataire aura comme obligation contractuelle de construire, exploiter et commercialiser le réseau régional à haut débit Gazelle à tous les opérateurs dans des conditions transparentes et non discriminatoires, sur une période de 12 année à compter de la notification.