Les TICs à La Réunion

Une solution ingénieuse dans le cadre du Droit individuel à la formation

La “classmobile”

Témoignages.re / 15 avril 2008

Le développement des TIC voit un certain nombre de ses applications apporter des solutions intéressantes dans le cadre de la formation à distance.
Désormais, il est possible de travailler et suivre des cours de chez soi et ce à n’importe quel moment.

JPEG - 22.6 ko
La “classmobile” se présente sous la forme d’une valisette, d’où son intérêt de l’emmener partout avec soi avec une grande facilité de transport.

Avec le développement des TIC, les salariés n’ont par exemple plus besoin de se déplacer ni de prendre sur leur temps de travail pour se former grâce aux studios de cours virtuels qui permettent de diffuser les formations en “présentiel” interactif distant.

Ces solutions intéressent particulièrement les employeurs dans le cadre du droit individuel à la formation.
En effet, « Le droit individuel à la formation (DIF) a pour objectif de permettre à tout salarié de se constituer un crédit d’heures de formation de 20 heures par an, cumulable sur six ans dans la limite de 120 heures. L’initiative d’utiliser les droits à formation ainsi acquis appartient au salarié, mais la mise en oeuvre du DIF requiert l’accord de l’employeur sur le choix de l’action de formation. La formation a lieu hors du temps de travail sauf disposition conventionnelle contraire ; elle est prise en charge par l’employeur selon des modalités particulières. Le DIF étant un droit reconnu au salarié, celui-ci est libre ou non de l’utiliser »*.
La pratique du télé-enseignement peut donc s’avérer intéressante dans le cadre de la formation à distance. C’est un système qui permet à des élèves isolés d’avoir accès aux cours grâce à la vidéo.
Le CNAM (Conservatoire National des Arts et Métiers) forme ainsi à distance de nombreux adultes et les techniques utilisées sont de plus en plus simples.

La “classmobile” est un concept très largement utilisé en France. Nous avons choisi de vous parler de cet outil également utilisé au Centre régional du CNAM de La Réunion.
Monsieur Jacques Dalleau, Directeur du centre régional associé du CNAM de La Réunion répond aux questions de Christine Niox-Château-Compin, Chargée de mission à l’ARTIC.

Pouvez-vous nous expliquer ce qu’est la classe mobile et sa valise technologique ?


- La “classmobile” se présente sous la forme d’une valisette, d’où son intérêt de l’emmener partout avec soi avec une grande facilité de transport. Elle comporte certains outils de base nécessaires pour dispenser des cours à distance, à savoir : un mini-ordinateur, une camera pivotante à 360° (laquelle peut être programmée pour suivre les déplacements de l’enseignant), un vidéoprojecteur, un micro cravate pour équiper l’enseignant et un micro filaire pour les échanges interactifs.
L’intérêt de cet équipement réside aussi et surtout dans l’équerre paramétrable qui fait partie du kit et qui a la particularité, une fois fixée à l’aide de ventouses sur une surface plane (comme un mur blanc par exemple) de transformer celle-ci en un véritable tableau intelligent interactif. En un mot, une fois les 4 points définis à l’aide de cette équerre et du stylet, votre mur se transforme en un ordinateur géant avec toutes les fonctionnalités qu’on lui connaît.
Bien entendu, il est indispensable d’avoir une connexion Internet à l’endroit où l’on se trouve pour pouvoir dispenser le cours à des auditeurs se trouvant à distance par le biais de notre plateforme de télé-enseignement, Pléiad. Toutefois, sans connexion Internet, le cours peut être enregistré localement et mis sur le serveur de la plateforme pour être lu en différé par les auditeurs.

Quelles sont les formations se prêtant le plus à l’utilisation de ce système ?

- Ce système, qui a été inventé et fabriqué par le CEANTE (Centre d’études et d’applications des nouvelles technologies éducatives) est une merveille de technologie de pointe et qui met celle-ci au service de la pédagogie et de la formation tout au long de la vie. La “classmobile” fonctionne pour tout enseignement, séminaire, visioconférence et autre utilité que l’on voudra bien lui donner. Simplement, le Conservatoire National des Arts et Métiers s’est porté acquéreur de ces studios de cours portables car c’est une véritable révolution technologique en matière d’enseignement à distance. Aujourd’hui le CNAM forme la majeure partie de ses auditeurs en cours du soir et à distance. Le centre régional de La Réunion dispose aujourd’hui de 4 “classmobile” pour dispenser ses formations d’enseignement supérieur en bénéficiant, à la fois pour l’enseignant et pour les auditeurs, de toute la flexibilité qu’un tel système peut apporter.
Ainsi, le CNAM de La Réunion dispense des formations en matière de gestion d’entreprise, de psychologie du travail, de formation des adultes, d’informatique, de BTP, d’énergies renouvelables, de froid et climatisation, d’immobilier, toutes gages d’un véritable label qualité et avec une souplesse d’organisation grâce aux outils de dernière technologie dont nous disposons et qui fait la force de notre institution.

Quels sont les besoins dans notre zone et sont-ils différents de ceux des autres centres régionaux métropolitains ?

- Aujourd’hui, 23 “classmobile” sont en fonctionnement parmi les centres régionaux du CNAM dont 9 dans la zone OI (8 à La Réunion et 1 à Mayotte) sans compter nos deux studios fixes (salles de cours entièrement équipées hi-tech). De manière générale, les besoins en termes de méthode d’enseignement sont similaires à ceux de la Métropole. En effet, ce système permet aux auditeurs, qu’ils soient salariés ou demandeurs d’emploi, de pouvoir se former à distance sur une ou plusieurs unités d’enseignement, depuis chez eux sans aucune contrainte de temps puisqu’ils gèrent leur formation à leur propre rythme et en dehors des heures de travail pour les salariés.
Par ailleurs, nous sommes sur une île et nous sommes soumis à certaines contraintes climatiques et géologiques qui peuvent avoir une influence importante sur l’activité économique de manière générale ; et de récents évènements nous le rappellent bien. Ainsi, quand la route du littoral est fermée par exemple, les déplacements ne sont plus un obstacle avec la “classmobile”...

Combien de personnes utilisent le Télé enseignement au CNAM ?

- Aujourd’hui, le CNAM compte près de 84.000 auditeurs à travers le monde et 1 auditeur sur 3 se forme à distance. Le centre de La Réunion en compte près de 600 avec ses centres d’enseignement de la zone (Madagascar, Mayotte, et Maurice). La première mission du CNAM est de donner les moyens aux personnes de se former à n’importe quel moment de leur vie, et la pratique du télé-enseignement aide le CNAM à remplir sa mission, permettant à des personnes Outre-mer voire à l’international de bénéficier de la qualité de ses enseignements et de la reconnaissance de ses diplômes.

Les employeurs réunionnais sont-ils familiarisés avec ces solutions et notamment dans le cadre du DIF ?

- De plus en plus d’employeurs font appel à cette technique du télé-enseignement car le CNAM s’est adapté de manière à intégrer tous les aspects de la législation du DIF. Ainsi, les aménagements d’horaires en cours du soir, la possibilité de choisir une ou plusieurs unités d’enseignement à la carte (dans le cadre d’un diplôme ou pas), la souplesse et la liberté d’action laissée à l’auditeur pour gérer sa formation sur le temps qu’il lui plaira ... séduit les employeurs.
Qui plus est, dans le cadre du DIF par exemple, ce système procure à l’employeur l’avantage de sauvegarder le temps de travail de ses salariés (ce qui on le sait bien, est la principale préoccupation des employeurs lorsqu’il s’agit de laisser partir un salarié de l’entreprise en formation).
En plus, les moyens de contrôle de la formation de l’auditeur, intégrés à notre plateforme de télé-enseignement, permettent aux organismes financeurs qui le demandent d’établir un suivi détaillé de l’auditeur en formation. Bien entendu, formation à distance ne signifie pas que l’auditeur est lâché en pleine nature sans contrôle ni accompagnement ; tous les moyens sont déployés pour que la formation de l’auditeur se déroule dans les meilleures conditions possibles tout au long de son parcours au CNAM.
Ce système de la “classmobile” va au-delà de l’aspect formation et peut-être utilisé, comme dit plus haut, pour des séminaires ou des stages en entreprises en visioconférence avec plusieurs sites par exemple, une formule que les entreprises apprécient réellement.

Quels sont vos prochains cycles de formation ?


- A partir de la rentrée prochaine, nous ouvrirons le certificat de dessinateur projeteur en bâtiment et la licence professionnelle en management et conduite de travaux en plus des formations que nous dispensons déjà dans des domaines très divers comme explicité plus haut en économie et gestion, psychologie du travail, informatique, BTP, énergies renouvelables, immobilier.

Propos recueillis par Christine Niox-Château-Compin
Chargée de mission à l’ARTIC

*Source : Ministère du travail des relations sociales et de la solidarité



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Enfin l’école, la grande école va rentrer dans ma maison bientôt à la Réunion, tout au moins chez moi. Je n’aurais plus besoin de me déplacer pour prouver à un directeur ou à un instituteur, ou à un professeur que je suis présent sur la toile et dans ma classe, selon le site proposé par X ou désiré par moi. Je n’aurais plus, non plus, à être obligé d’attendre avec énervement jusqu’à la fin du cours si j’ai tout compris, ou inversement de rester le temps nécessaire jusqu’à la compréhension se fasse.

    J’ai heureusement depuis que l’internet s’est installé à la Réunion, eu l’occasion grâce aux moteurs de recherche de m’enquérir tout en découvrant que de choses pour combler mon ignorance. il n’empêche que l’outil s’il est bien conçu, 8 malettes pour permettre aux plus de 100 000 illettrés ainsi qu’aux chômeurs d’apprendre soit à lire ou de manière théorique, un métier.

    Cacher moi ces 1500 caractères que je ne dois pas dépasser qui m’oblige à scinder en deux, toutefois mon maigre commentaire. Oté fais un geste pour moi, camarade , si ou plait.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Suite du commentaire du D.I.F.A.O. du Droit Individuel à la Formation Assisté par Ordinateur.

    Je pense qu’à la Réunion, dans bien des foyers où l’illettrisme et/ou le chômage subsiste, il y a quand même pour la nécessité des enfants un ordinateur et pour certains d’entre eux l’adhésion à l’ADSL. Si on apprenait à vivre même une heure déjà par semaine
    de manière conviviale, ne serait-ce que sur un seul sujet qui nous ressemble et nous rassemble, cette façon fait partie du Développement Durable Humain.

    Je puis vous assurer que ce ne sont pas des sujets qui manquent, ce ne sont que les dévouements d’une population à oeuvrer par et pour elle, qu’il nous faut prendre rendez-vous. pourquoi pas le journal qui nous permet de nous exprimer. N’ayez crainte de me répondre à ce message ou commentaire, si vous n’êtes pas d’accord tapez sur le clavier votre désaccord et surtout la raison de votre contradiction, et si votre pensée rejoint quelque peu cette idée, tapez toujours sur le clavier et n’hésiter pas d’agrémenter par l’objectif qu’il serait bon d’atteindre.

    Cette manière d’aborder la vie dans le cadre du Développement Durable permet un gain de temps dans le déplacement ou le transport, permet de vivre en meilleure entente avec son voisinage, permet de regagner la fierté oubliée dans cette entraide, que l’occident veut à tout prix nous diviser pour mieux régner.

    Article
    Un message, un commentaire ?