Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Développement > Quel avenir

869000 habitants et un Réunionnais sur cinq a plus de 60 ans : valorisons nos « bibliothèques vivantes »

Confirmation du vieillissement de la population

vendredi 23 septembre 2022, par Manuel Marchal


Un Réunionnais sur cinq a plus de 60 ans, cette tendance va s’accentuer. Le maintien à domicile doit être favorisé, pour que toute cette somme d’expériences puisse être transmise aux jeunes générations. Ce sera un atout incontestable pour l’avenir de notre pays, qui pourra s’appuyer sur les racines solides de son histoire et de ses traditions. Rompons avec l’importation d’un « modèle » occidental : la relégation des personnes jugées « non productives » dans des EHPAD.


Voici un extrait de INSEE Flash Réunion n°232 paru le 20 septembre 2022 :

« La population de La Réunion est estimée à 868 800 personnes au 1er janvier 2022. Sur la période récente, entre 2013 et 2019, elle croît en moyenne de 4 400 habitants par an (+ 0,5 % par an). Sa croissance est légèrement supérieure à celle de la France métropolitaine, mais nettement plus faible que par le passé : + 1,8 % par an entre 1990 et 1999 et + 1,4 % par an entre 1999 et 2010. En effet, le solde naturel, différence entre les naissances et les décès, est moins élevé qu’au cours des deux décennies précédentes et le solde migratoire est devenu déficitaire. Sur la période récente, la croissance de la population de l’île repose uniquement sur celle du solde naturel.(...)

En 2021, l’augmentation du nombre de décès est supérieure à celle des naissances. En conséquence, le solde naturel, différence entre les naissances et les décès, diminue cette année encore et s’élève à + 7 730 en 2021, soit le niveau le plus faible depuis 1951.

Malgré la natalité qui reste dynamique et le recul ponctuel de l’espérance de vie en 2021, la population réunionnaise vieillit : en 2022, 20,1 % des habitants ont 60 ans ou plus, contre 13,2 % dix ans plus tôt. La population de l’île reste cependant jeune par rapport à celle de l’Hexagone et des Antilles. Ainsi, les moins de 20 ans forment 29 % des habitants de l’île et sont encore près de 1,5 fois plus nombreux que les seniors. En métropole, les seniors sont un peu plus nombreux que les jeunes (27 % de la population contre 23 %) ».

Impact de l’importation du coronavirus

Tout d’abord, cette étude indique que la croissance de la population ralentit et se rapproche du rythme de la France. Le vieillissement de la population et l’impact de l’épidémie de coronavirus expliquent un solde naturel le plus faible depuis 1951, quand La Réunion était ravagée par la malnutrition et les maladies. A cela s’ajoute le maintien d’une forte émigration, avec un solde migratoire négatif. L’émigration explique pourquoi au lieu d’augmenter de 7730 habitants au lieu de 4400.
Avec l’espoir d’une fin de l’épidémie, le solde naturel devrait repartir à la hausse. Ce sera alors le retour à une croissance plus importante qu’en France, avec toutes les différences que cela suppose en termes de besoin d’équipements et de logements à anticiper.
Ensuite, c’est la confirmation du vieillissement de la population. Un Réunionnais sur cinq a plus de 60 ans, cette tendance va s’accentuer.

Transmettre son expérience plutôt que vieillir isolé dans un EHPAD

Il importe alors de développer les services pour les personnes âgées. Cela signifie également que les Réunionnais bénéficieront chaque jour de « bibliothèques vivantes » toujours plus nombreuses. Une réflexion doit donc être menée pour aboutir à des mesures en rupture avec la tendance actuelle, qui est l’augmentation de l’abandon des personnes âgées dans des EHPAD. Le maintien à domicile doit être favorisé, pour que toute cette somme d’expériences puisse être transmise aux jeunes générations. Ce sera un atout incontestable pour l’avenir de notre pays, qui pourra s’appuyer sur les racines solides de son histoire et de ses traditions.

M.M.


Un message, un commentaire ?

signaler contenu

Plan


Facebook Twitter Linkedin Google plus