Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Cliquez et soutenez la candidature des Chagossiens au Prix Nobel de la Paix

Accueil > Développement > Quel avenir

Appel aux Nations Unies pour un 18e ODD : l’espace pour tous

Pour une nouvelle orientation économique des complexes militaro-industriels

lundi 18 septembre 2023


Ce 15 septembre, le siège de l’ONU à New-York accueillait un événement pour proposer à l’Assemblée Générale des Nations Unies un 18e Objectif de Développement Durable : Space for All. Avec Space Renaissance et 61 organisations mondiales, Guy Pignolet y est intervenu pour dire que l’avenir de l’humanité est dans la totalité du Système Solaire et que dans la construction prochaine des petites planètes artificielles, La Réunion et les Réunionnais auront un rôle important. Voici le texte de son intervention.


« Gaia est sur le point d’accoucher : Appel pour un 18ème Objectif de Développement Durable et une nouvelle orientation économique des complexes militaro-industriels à l’occasion de l’Assemblée Générale des Nations Unies 2023

Notre accès à l’espace extra-atmosphérique et à l’ensemble du système solaire est aussi important dans l’évolution de l’humanité et dans l’évolution de la vie que l’invention de l’agriculture il y a dix mille ans. Aujourd’hui ce changement ne se produit plus sur des milliers d’années, mais en à peine deux ou trois générations.
Maintenant, la situation de notre planète se compare à celle d’un poussin dans son oeuf après vingt jours d’incubation : il n’y a plus de place ni plus de nourriture, cela semble être la fin pour le petit oiseau ! Et alors quand le poussin commence à s’agiter, le diamant dur sur son bec ouvre la coquille vers une toute nouvelle vie ! ...
Les différentes crises actuelles, de surpopulation, des énergies et des ressources naturelles que nous voyons sur notre planète bleue ressemblent aux contractions qu’une femme enceinte éprouve avant d’accoucher.

Si nous considérons que Gaia et sa biosphère sont un être vivant d’ordre supérieur dont nous faisons partie, tout comme nos propres cellules font partie de nous-mêmes, nous pouvons imaginer que pour Gaia, la planète Terre, nous sommes les sages-femmes de notre propre naissance dans le Système Solaire. Dans un proche avenir, nous assisterons alors à une renaissance de l’espace et nous serons les créateurs des enfants de Gaia, les planètes artificielles de la Haute Frontière imaginées par Gerry O’Neill, qui vivront des matériaux des astéroïdes et de l’énergie du Soleil.
Vivre et se développer pacifiquement ensemble sur des petites planètes artificielles dans l’environnement Terre-Lune nécessitera des capacités organisationnelles uniques. Il pourrait y avoir un très bon modèle avec l’île de La Réunion, une petite planète à elle seule, posée au milieu de l’océan Indien sur la grande planète bleue de nos origines, avec une communauté très diversifiée d’un million de personnes qui est une singularité dans notre monde d’humains.

Des jeunes ingénieurs ont imaginé une micro-planète en forme d’anneau pour une communauté de 10.000 personnes, qui avec les technologies New Space, l’environnement numérique actuel et les intelligences Artificielles, pourrait être construite avant l’an 2030. Ils ont nommé le projet « Volodia Ring » en référence à l’ingénieur réunionnais d’origine russe Vladimir Syromiatnikov qui, en 1975, au plus fort de la guerre froide, avait été le principal initiateur de l’ASTP Apollo-Soyouz-Test-Project, organisé comme une coopération entre les États-Unis et l’Union Soviétique pour une poignée de main amicale en orbite.
Nous espérons qu’il y aura une décision des Nations Unies pour un 18ème ODD du Spatial pour Tous, et qu’il y aura un appel pour la construction de petites planètes et de communautés artificielles dans l’environnement Terre-Lune. Les entreprises des complexes militaro-industriels du monde entier ont l’expertise nécessaire et la capacité de le faire. Si elles changeaient d’orientation pour le coeur de leurs activités, et au lieu de fabriquer des armes de destruction, travaillaient ensemble dans tous les pays du monde pour construire des petites planètes artificielles telles que les Volodia Rings, ce serait un pas décisif vers un objectif de développement durable majeur, vers l’accouchement attendu des enfants de Gaïa et une grande renaissance du monde.

Discours présenté à New York le 15 septembre 2023.
par Guy Pignolet, Ambassadeur émérite de La Réunion,
avec le soutien de l’Agence Spatiale Réunionnaise »


Un message, un commentaire ?

signaler contenu


Facebook Twitter Linkedin Google plus