Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Economie

Agroalimentaire : 51 milliards d’euros d’excédent commercial pour l’UE en 9 mois

Pendant la crise sanitaire, des profits considérables

mercredi 5 janvier 2022


Les derniers chiffres du commerce agroalimentaire de l’UE publiés hier montrent que sa valeur totale (exportations et importations) pour les mois de janvier à septembre 2021 s’élève à 239,5 milliards d’euros, soit une augmentation de 6,1 % par rapport à la période correspondante de l’année dernière.


Les exportations agroalimentaires de l’Union européenne ont augmenté de 8 % pour les mois de janvier à septembre 2021. Elles atteignent 145,2 milliards d’euros pour cette période, tandis que les importations ont augmenté de 3,5 % pour atteindre 94,2 milliards d’euros, ce qui correspond à un excédent global des échanges agroalimentaires de 51 milliards d’euros pour les neuf premiers mois de l’année, soit une augmentation de 17 % par rapport à la même période en 2020.

Les exportations vers les États-Unis ont connu la hausse la plus importante avec une augmentation de 15 %, principalement grâce au vin, aux spiritueux et aux liqueurs ainsi qu’au chocolat et à la confiserie. Celles vers la Corée du Sud ont également progressé (en raison des bonnes performances du vin, de la viande porcine, du blé et du méteil), tout comme les exportations vers la Suisse. Pour la première fois en 2021, les exportations agroalimentaires vers le Royaume-Uni ont dépassé leur valeur pour la période correspondante en 2020 et ont augmenté de 166 millions d’euros. En revanche, la valeur de celles vers l’Arabie saoudite, Hong Kong et le Koweït a fortement diminué.

En matière d’importations agroalimentaires, c’est le Brésil qui a enregistré la plus forte croissance, avec une hausse de 1,4 milliard d’euros, soit 16 % par rapport à 2020. Celles en provenance d’Australie, d’Argentine, d’Inde et d’Indonésie, ont également progressé. Des baisses importantes ont été signalées dans les exportations en provenance de plusieurs pays, la plus notable s’élevant à 2,9 milliards d’euros, soit une chute de 27 %, en provenance du Royaume-Uni, suivi des États-Unis, du Canada, de la Nouvelle-Zélande et de la Moldavie. En ce qui concerne les catégories de produits, la valeur des exportations de vin, spiritueux et liqueurs a fortement augmenté de janvier à septembre. L’huile de colza et de tournesol ainsi que le chocolat et la confiserie ont également enregistré des croissances importantes. En revanche, les exportations d’aliments pour nourrissons et de blé ont fortement diminué.



Un message, un commentaire ?

signaler contenu


Facebook Twitter Linkedin Google plus