Economie

Arraisonnement et déroutement d’un navire de pêche

Préfecture de La Réunion

Témoignages.re / 31 mai 2005

(page 9)

Dans un communiqué diffusé le 26 mai, la Préfecture de La Réunion affirme que le 24 mai, "au cours d’une mission de transit, le patrouilleur de la marine nationale Albatros repère un navire de pêche à la dérive, le New Fortune, à l’Est du banc du Geyser, dans la zone économique exclusive des Glorieuses" et que "devant l’incohérence des déclarations du capitaine de ce palangrier" de 21 mètres, "armé par un équipage de 16 personnes d’origine asiatique", il est demandé à l’Albatros d’envoyer une équipe de visite à bord.
Le navire détient à son bord une cargaison de "quatre tonnes de requins, de thons, ainsi que diverses espèces pélagiques".
Dans le même temps, "la vedette de la gendarmerie maritime, Verdon, qui accompagnait l’Albatros, repère une palangre en ZEE française". Des positions du navire, qui dispose d’une licence pour pêcher en eaux malgaches mais toutes en ZEE française, sont communiquées par le centre de surveillance des pêches malgache, partenaire habituel du CROSS de La Réunion. Le capitaine "nie en bloc avant de reconnaître les faits". Les positions réelles des palangres sont alors communiquées à l’équipe de l’Albatros.
Le relevage de ces engins, longs de plusieurs dizaines de kilomètres, prend toute la journée du 26 mai.
Devant le faisceau de preuve d’infraction à la police des pêches, "le directeur des Affaires maritimes demande le déroutement du New Fortune vers Mayotte où le convoi est attendu le 27 mai vers 9 heures locales".