Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Cliquez et soutenez la candidature des Chagossiens au Prix Nobel de la Paix

Accueil > Economie

Le nombre de défaillances d’entreprises au plus haut en 2023

Selon les données de l’IEDOM

lundi 18 mars 2024


Un communiqué de l’IEDOM annonce une hausse très inquiétantes des défaillances des entreprises à La Réunion : +58,3 %. C’est à La Réunion que l’augmentation est la plus importante, devant la Martinique alors qu’en France, le niveau des défaillances est moindre.
Pour La Réunion, cette situation est d’autant plus inquiétante que la création d’entreprises individuelles est un des moyens utilisés pour faire baisser les statistiques du chômage.


« L’IEDOM et l’IEOM publient les statistiques actualisées au 4e trimestre 2023 des défaillances d’entreprises relatives à l’ensemble des territoires ultramarins. Dans les territoires d’Outremer, le nombre de défaillances d’entreprise augmente de +34,2 % en 2023 par rapport à 2022 (+35,6 % pour la France entière). En cumul sur l’année 2023, ce sont 2 338 entreprises ultramarines placées en redressement ou une liquidation judiciaire, ce qui constitue un point haut, au-delà du niveau pré-crise Covid. Parallèlement, en France entière, les défaillances se situent toujours en dessous du niveau moyen observé entre 2010 et 2019.

À l’exception de la Polynésie française (-16,1 %), les défaillances progressent dans toutes les géographies par rapport à l’année 2022. Comme au 3e trimestre 2023, la hausse est portée par les évolutions marquées constatées à La Réunion (+58,3 %) et en Martinique (+51,9 %). Ces deux territoires expliquent à eux seuls environ 80 % de la hausse globale en Outre-mer.

Tous territoires confondus, la hausse des défaillances est particulièrement prononcée dans le secteur des conseils et services aux entreprises (+64,0 %) qui atteint un nouveau point haut alors qu’il représente environ 14 % des entreprises ultramarines. La dégradation est également assez nette dans le secteur de l’enseignement, santé, action sociale et services aux ménages (+47,0 %) ainsi que celui des transports et entreposage (+41,9 %). »


Un message, un commentaire ?

signaler contenu


Facebook Twitter Linkedin Google plus