Lettre ouverte à Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur et des Outre-mer

Cyclone Belal : la CGPER demande au ministre la commission d’évaluation des pertes au plus vite

16 janvier

Paris envoie le ministre de l’Intérieur demain à La Réunion compte tenu des dégâts importants causés par le passage du cyclone Belal. Jean-Michel Moutama, président de la CGPER, fait part dans une lettre ouverte au ministre de l’ampleur prévisible des dégâts pour notre agriculture et demande à Paris la mise en place au plus vite de la commission d’évaluation des pertes « pour savoir rapidement le montant des dégâts de façon que vous puissiez à votre niveau déclencher les procédures qui s’imposent au niveau national avec M. le Premier Ministre sur le décret d’application de catastrophe naturelle pour que les assurances jouent pleinement leur rôle et que la solidarité nationale puisse intervenir. »

Monsieur le ministre de l’Intérieur et des Outre-Mer,
L’ile de la Réunion a été fortement touchée par le cyclone intense BELAL dans la nuit de dimanche 14 janvier 2024 et lundi 15 janvier 2024 en journée sur l’ensemble du département. Des vents très forts et centenaires ont balayé l’île de fond en comble causant de graves dégâts sur notre agriculture et notamment sur les filières végétales et les infrastructures d’exploitation (chemin, serres et bâtiments).
À ce jour il nous paraît encore trop tôt pour avoir une bonne évaluation des pertes agricoles pour ne pas s’aventurer sur des montants qui ne correspondraient pas à la réalité du terrain.
Cependant, il nous semble certain au vu les informations qui me remontent du terrain depuis hier par des agriculteurs, que des plaies seront à panser, tant au niveau financier sur les pertes de fonds et de récolte agricole qu’au niveau psychologique chez nos agriculteurs réunionnais pour ceux notamment qui ont perdu leur outil de travail.

Je vous demande Monsieur le Ministre de demander à Monsieur le Préfet avec les services de l’État (CGSS, DEAL, DAAF, DRFIP) de mettre en place dans les plus brefs délais la commission d’évaluation des pertes pour savoir rapidement le montant des dégâts de façon que vous puissiez à votre niveau déclencher les procédures qui s’imposent au niveau national avec M. le Premier Ministre sur le décret d’application de catastrophe naturelle pour que les assurances jouent pleinement leur rôle et que la solidarité nationale puisse intervenir.
Je n’oublie pas non plus le rôle que les collectivités locales pourront jouer dans le cas de cette circonstance catastrophique, notamment le Conseil Départemental qui partage la compétence agricole de notre Département.

Monsieur le Ministre comment voulez-vous parler d’autonomie alimentaire si nous n’arriverons pas à mobiliser toutes les forces vives de notre pays rapidement pour apporter toutes les aides et soutiens nécessaires à nos agriculteurs réunionnais.
Je compte sur votre bonne compréhension pour que lors de votre venue à la Réunion le mercredi 17 janvier prochain, vous puissiez vous faire votre propre évaluation des dégâts avec les services de l’État de façon objective.
Nous ne devons pas être dans du temps long pour apporter des réponses aux agriculteurs, mais bien apporter rapidement les soutiens financiers nécessaires qui s’imposent pour relancer notre agriculture à la Réunion.
Veuillez agréer Monsieur le Ministre, à l’assurance de mes salutations les meilleures.

Le Président de la CGPER
Jean Michel MOUTAMA

A la Une de l’actuCyclones et ouragansBelal

Signaler un contenu

Un message, un commentaire ?