Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Economie

Emirates à Maurice : deux Airbus A380 par jour toute l’année plus un Boeing 777 quotidien cet été

La compagnie du Golfe transporte plus de 300000 touristes à fort pouvoir d’achat vers les hôtels de Maurice chaque année

mardi 16 août 2022, par Manuel Marchal


A elle seule, Emirates transporte chaque année près de 300000 touristes d’agrément à Maurice, soit l’équivalent de ce qu’amènent pour notre île les 4 compagnies qui desservent quotidiennement La Réunion. Maurice vise l’année prochaine 1,4 million de touristes d’agrément, soit plus de 4 fois le nombre recensé à La Réunion en 2019. Ceci rappelle pour La Réunion l’importance de changer de stratégie. Plutôt que de compter sur une clientèle basée quasi exclusivement en France, pourquoi ne pas mieux adapter l’offre au principal marché du tourisme à La Réunion : les Réunionnais. De plus, un accès plus simple à La Réunion pour nos voisins, sous la forme d’un visa délivré à l’aéroport à l’arrivée, permettra à notre île de miser sur l’élévation du niveau de vie des pays d’Afrique australe, pour qui La Réunion est une destination de proximité avec une forte différence avec Maurice.


Photo Emirates.

La compagnie aérienne Emirates Airlines proposera du 1er octobre 2022 au 31 janvier 2023 un troisième vol quotidien entre Dubaï et l’île Maurice, les deux autres restant opérés en Airbus A380, annonce « Air Journal » qui précise.
« Etant revenue à deux vols quotidiens en A380 début juillet, la compagnie aérienne justifie ce nouveau renforcement de l’offre par « l’augmentation de la demande de voyages vers et depuis Maurice ». Cette nouvelle fréquence « augmentera d’environ 35% » la capacité en sièges à destination et en provenance de l’île, « répondant à l’augmentation de la demande et apportant un soutien supplémentaire à l’industrie du tourisme pendant l’une des saisons de voyage les plus chargées ». Le troisième vol quotidien fournira « environ 30 à 40 tonnes de capacité de fret » pour les entreprises, « ouvrant davantage les voies commerciales mondiales grâce à de meilleures opportunités d’importation et d’exportation ». »
Cheikh Ahmed bin Saeed Al Maktoum, président et directeur général d’Emirates Airline & Group, a déclaré dans un communiqué cité par « Air Journal » : « Emirates s’engage à jouer un rôle clé dans la promotion des voyages entrants et à aider le gouvernement à atteindre son objectif d’accueillir 1,4 million de touristes d’ici juin 2023 »

Emirates amène 1000 touristes à fort pouvoir d’achat tous les jours à Maurice

2 Airbus A380 d’Emirates par jour signifient environ 1000 passagers quotidiens à fort pouvoir d’achat, qui vont ensuite aller dans un des hôtels mauriciens. L’ajout d’un troisième vol veut dire que ce seront 1300 passagers par jour qui atterriront à Maurice en provenance d’un des plus importants aéroports du monde. Ceci souligne une différence fondamentale entre le tourisme à La Réunion et dans un de ses îles sœurs.
En effet, à La Réunion, ce sont les Réunionnais qui sont les premiers clients des professionnels du tourisme. Une étude publiée le 12 juillet dernier par l’INSEE, l’AFD et l’IEDOM indique en effet qu’en 2019, les Réunionnais avaient dépensé pour 1,2 milliard d’euros en prestation touristique dans leur pays, contre 600 millions d’euros dépensés par les touristes venant d’autres pays.
A La Réunion, les touristes extérieurs viennent essentiellement d’un seul pays, la France. Selon « 2019 fréquentation touristique » de l’IRT, sur 533622 recensés en 2019, 443589 venaient de France. Sur le nombre total de touristes, 304000 étaient des touristes d’agrément susceptibles de fréquenter les hôtels, les autres étaient des touristes affinitaires, venus à l’invitation d’un proche ou de la famille. Les affinitaires ne fréquentent généralement pas les hôtels et limitent leurs dépenses en termes de restauration. Cela explique pourquoi 284890 touristes ont fréquenté un hébergement payant, tandis que 248732 ont passé leur séjour dans un « hébergement non marchand ».
L’étude de l’INSEE, l’AFD et l’IEDOM indique qu’à Maurice, les recettes du tourisme viennent à 91 % des visiteurs extérieurs. Si la France et La Réunion sont d’importants contributeurs, ces touristes proviennent de nombreux pays. Ceci souligne bien la principale erreur stratégique des décideurs du tourisme à La Réunion : privilégier la clientèle européenne qui a de nombreuses alternatives autres que La Réunion comme destination de vacances. Maurice ne pourra pas être concurrencée par La Réunion, la preuve par Emirates.

L’importance de changer de stratégie à La Réunion

Emirates n’assurerait pas deux vols quotidiens depuis Dubaï en A380 si cette compagnie n’avait pas l’assurance de les remplir. Elle amène donc chaque année près de 300000 touristes à Maurice. Ils viennent aussi bien d’Asie que d’Europe. Le vol supplémentaire en Boeing 777 augmentera l’offre de 35 %. Si ce vol supplémentaire était reconduit lors de la saison estivale 2023, alors cela signifierait qu’Emirates transporterait près du quart des 1,4 million de touristes visés par Maurice l’année prochaine.
Ceci rappelle pour La Réunion l’importance de changer de stratégie. Plutôt que de compter sur une clientèle basée quasi-exclusivement en France, pourquoi ne pas mieux adapter l’offre au principal marché du tourisme à La Réunion : les Réunionnais. De plus, un accès plus simple à La Réunion pour nos voisins, sous la forme d’un visa délivré à l’aéroport à l’arrivée, permettra à notre île de miser sur l’élévation du niveau de vie des pays d’Afrique australe, pour qui La Réunion est une destination de proximité avec une forte différence avec Maurice.
Faute de quoi, le tourisme ne pourra pas se développer plus qu’aujourd’hui, avec la crainte d’un effondrement de la fréquentation en cas de poursuite de l’aggravation de la crise économique en Europe.

M.M.


Voir en ligne : https://www.air-journal.fr/2022-08-...


Un message, un commentaire ?

signaler contenu

Plan


Facebook Twitter Linkedin Google plus