Economie

Festival pour développer et africaniser l’industrie des jeux vidéo

Nouvelle économie

Témoignages.re / 15 novembre 2017

L’événement a attiré des participants de tout l’écosystème du jeu en Afrique, y compris ceux qui travaillent dans l’animation, la conception et la vente des technologies liées aux jeux.

JPEG - 67 ko

Le Festival du Jeu vidéo et de l’électronique d’Abidjan (FEJA) s’est déroulé du 11 au 13 novembre, au Palais de la Culture d’Abidjan, en Côte d’Ivoire.

Il rassembla des milliers de passionnés de jeux venus de toute l’Afrique, autour du thème le jeu vidéo en Afrique, c’est possible.

Au cours du mois de septembre, des adeptes du jeu ont participé aux tournois de qualification. Ce sont au total 256 joueurs venus de 6 pays d’Afrique qui ont été sélectionnés. Objectif ? S’affronter et tenter de remporter des récompenses de plus de 10.000 euros.

L’événement a attiré des participants de tout l’écosystème du jeu en Afrique, y compris ceux qui travaillent dans l’animation, la conception et la vente des technologies liées aux jeux. L’industrie naissante du gaming en Afrique prend de l’ampleur avec des jeux à thèmes africains, la création des studios locaux et la croissance rapide des revenus liés aux jeux disponibles sur téléphones mobiles.