Economie

Fin de majorité à la Chambre d’Agriculture, la faute à l’ODEADOM

Témoignages.re / 21 novembre 2020

La séance plénière de jeudi de la Chambre d’Agriculture qui devait notamment voter le budget 2021 n’a pu se tenir, faute de quorum. Cela démontre une explosion de la majorité FDSEA-JA-FRCA sur fond de désaccord sur la présidence de l’ODEADOM.


En effet, l’Office de Développement de l’Economie Agricole des DOM connaît une présidence qui va prochainement échoir à La Réunion. D’après la CGPER, qui s’exprime via un communiqué, cette présidence est convoitée à la fois par le président de la Chambre d’Agriculture, issu de la FDSEA, et celui de la FRCA.
Cette situation de désaccord a ainsi conduit au fait que cette séance plénière n’ait pu avoir lieu, les deux parties n’arrivant pas à s’accorder, ce qui s’est manifesté par une absence de quorum prouvant la perte de majorité du président de la Chambre d’Agriculture.

Au-delà de cette question de majorité, la présidence de l’ODEADOM pose un réel problème à la CGPER. En effet, cette dernière orientera les choix économiques qui seront pris en faveur du monde agricole, le Conseil d’Administration fixant ainsi les orientations stratégiques de l’ODEADOM. De plus, il conduit le débat d’orientation sur l’intervention de l’Office en définissant les priorités d’actions et vote le budget de l’établissement.
En ce sens, la CGPER milite pour une orientation économique forte de la prochaine présidence, et c’est pourquoi il leur paraît nécessaire qu’elle soit briguée par une personnalité du monde économique.

C’est pourquoi ils interpellent les agriculteurs afin de leur permettre de défendre leurs intérêts. En effet, la situation de la Chambre d’Agriculture questionne la CGPER. Étant favorables au fait que le président consacre l’ensemble de son énergie au service de tous les agriculteurs et non pas uniquement de ceux travaillant pour les grands groupes, ils ne comprennent pas que le président brigue la tête de l’ODEADOM.
La gestion de la Chambre d’Agriculture se fait ainsi selon eux au détriment des agriculteurs, en témoigne le vote, pourtant fondamental n’ayant pu se tenir sur le budget 2021, qui sera donc reporté à dans 15 jours.

Mathieu Raffini