Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Economie

Fortes hausses le 1er novembre : 7 % pour les carburants, 8 % pour le gaz

Conséquence de la flambée du prix du baril de pétrole

samedi 30 octobre 2021


Dans un communiqué diffusé hier, la Préfecture annonce une hausse importante des produits pétroliers : 11 centimes de plus pour le litre de sans-plomb, 8 centimes de plus pour le gazole et 1,57 euro de plus pour la bouteille de gaz. Cette hausse est la conséquence de l’augmentation importante du prix du baril de pétrole ces derniers mois. En raison d’un taux de taxe très inférieur à celui existant en France, ces prix restent nettement inférieurs à ceux observés à 10.000 kilomètres d’ici. La Préfecture précise que l’aide gouvernementale de 100 euros sera versée en décembre aux bénéficiaires du « chèque énergie ».


« En novembre, les prix des carburants sont en forte hausse à La Réunion comme partout dans le monde. En effet, le sans plomb et le gazole augmentent de plus de 7 % pour passer respectivement à 1,57 euro et à 1,2 euro par litre. La bouteille de gaz augmente de 8 % pour passer à 21,03 euros.

Ces hausses ne s’expliquent pas par les taxes et les autres frais divers qui sont fixes, à l’exception de l’Octroi de mer (+1,5 centimes de hausse par rapport au mois précédent). Elles ne s’expliquent pas non plus par les marges des distributeurs qui restent également les mêmes quel que soit le prix du litre vendu à la pompe. La principale explication de ces hausses tient à l’augmentation du prix du baril de pétrole qui a été multiplié par 4 depuis avril 2020. Cela se répercute mécaniquement sur le tarif à la pompe. De plus, l’euro a connu une légère baisse par rapport au dollar qui impacte également à la hausse le prix des carburants. » (...)

« En octobre, les cours mondiaux des carburants sont en forte hausse (+ 16,65 % pour le supercarburant et + 17,43 % pour le gazole).

En ce qui concerne le gaz, la cotation mensuelle du butane enregistre une nette hausse à 795 dollars/TM (soit + 19,55 %), tout comme celle du propane (800 dollars/TM, soit + 20,30 %).

Le frêt des carburants est en légère baisse (- 4,18%), mais suffit à peine à limiter la hausse du prix final des carburants.

De plus, l’euro a connu une légère baisse par rapport au dollar, la moyenne des parités sur 15 jours ouvrés s’établit à 1,1595 euro (- 1,84 %) pour 1 euro pour les carburants comme pour le gaz.

Les frais de passage, comme les marges de gros et de détail, fixées par arrêté préfectoral, restent pour leurs parts inchangés.

Il en découle ainsi :

- Pour le sans plomb

Le prix public est en nette hausse à 1,57 €/litre. Cette évolution s’explique par la hausse de la cotation moyenne (+ 10 cts sur le prix final), confortée par la baisse de la parité (+ 1 cts) ; soit 11 cts au total.

La baisse du fret et la stabilité des CEE sont sans incidence sur le prix final.

- Pour le gazole

Le prix de vente est en forte hausse à 1,20 €/litre essentiellement du fait de la hausse des cotations (+ 7 cts sur le prix final). La parité influence le prix final à hauteur de quasiment + 1 ct. ; soit + 8 cts au total.

Comme pour l’essence, les autres paramètres (fret et CEE) sont sans influence sur le prix final.

- Pour le gaz

Le prix final de la bouteille est en hausse à 21,03 €. Ceci s’explique essentiellement par l’évolution à la hausse des cotations (+ 19,62 % en cumulé), accentuée par l’affaiblissement de l’Euro (- 1,84 %) face au dollar. Les cotations « pèsent » pour près de 1,41 € de hausse sur le prix final, auxquels viennent s’ajouter quasiment 17 cts pour la fluctuation de l’Euro ; soit +1,57 € au total. » (...)

« Grâce au dispositif réglementé mis en place dans notre territoire et dans les autres DOM de fixation des prix au plus juste et à un niveau de taxation très inférieur à celui de la métropole, le prix des carburants demeurent néanmoins très inférieurs à ceux de l’Hexagone où le sans plomb atteint 1,65 euro et le gazole 1,55 euro par litre à la pompe.

Enfin, pour faire face à cette forte hausse des prix de l’énergie qui impacte le pouvoir d’achat des ménages modestes, le Premier ministre a annoncé une aide exceptionnelle de 100 euros pour tous les bénéficiaires du chèque énergie. Elle leur sera envoyée automatiquement en décembre 2021. Cette aide qui concerne 5,8 millions de ménages modestes en France s’applique bien évidemment aussi à La Réunion. Concrètement, dans le cas du sans plomb qui augmente de 11 centimes ce mois-ci et pour un plein de 50 litres, cette somme de 100 € permettra d’effectuer 20 fois le plein sans dépenser un centime de plus. »



Un message, un commentaire ?

signaler contenu


Facebook Twitter Linkedin Google plus