Economie

Fruits et légumes : 3000 créations d’emploi menacées

Les maraîchers veulent être entendus

Manuel Marchal / 27 juin 2019

JPEG - 70.7 ko
72% de la consommation locale de fruits et de légumes sont assurés par la production locale, il est possible de faire mieux en créant des emplois. (photo Toniox)

Pour Jean-Charles de Cambière, vice-président de l’ARIFEL, la réduction du soutien de l’État va briser la dynamique de reconquête du marché intérieur par les maraîchers réunionnais, de développement de l’industrie de transformation, et d’exportation de fruits et légumes frais ou transformés conditionnés en premium.

Ce mercredi lors de la conférence de presse de la Production locale réunie, il a précisé qu’avec une enveloppe constante, les aides ne pourront plus accompagner les producteurs. L’horticulture est pourtant une source potentielle d’emplois, avec 3000 créations possibles d’ici 2025 si le modèle actuel perdure.