Economie

Grande distribution : un nouvel acteur « 100 % réunionnais », Make Distribution

Recomposition suite au rachat de Vindemia par GBH

Manuel Marchal / 25 juillet 2019

Sous réserve de l’accord de l’Autorité de la concurrence au sujet du rachat de Vindemia par le Groupe Bernard Hayot, quatre Jumbo Score cédés par GBH à Make Distribution passeront l’année prochaine sous l’enseigne « Run Market », adossée à Intermarché. Ayant pour actionnaire de référence la Société Adrien Bellier, producteur de cannes à sucre, Make Distribution souligne qu’elle est composée à 100 % de capitaux réunionnais.

JPEG - 71.5 ko
Gabriel Maden, président de Make Distribution, Henri Bédier, président de Société Adrien Bellier, et Didier Demarly, directeur opérationnel de Make Distribution.

L’achat de Vindemia par Groupe Bernard Hayot a entraîné l’arrivée d’un nouvel acteur dans le marché de la grande distribution. Ayant pour actionnaire de référence la Société Adrien Bellier, Make Distribution prévoit d’acheter 4 hypermarchés Jumbo Score que GBH a prévu de céder pour que son rachat de la filiale de Casino puisse être accepté par l’Autorité de la concurrence. GBH est déjà présent à La Réunion, notamment avec l’enseigne Carrefour, et se doit d’éviter d’avoir une position dominante.

Partenariat avec Intermarché

Henri Bédier, président de la Société Adrien Bellier (SAB), assure en préalable que la diversification de son entreprise dans la grande distribution ne constitue en rien une remise en cause de la canne à sucre, « qui reste notre coeur de métier ». SAB possède en effet un important foncier dans l’Est, à partir duquel sont récoltées chaque année 100.000 tonnes de cannes. SAB s’est déjà associé à Chatel « pour faire revenir le Rhum Charette à La Réunion ».
Gabriel Maden, président de Make Distribution, indique que les Jumbo Score du Chaudron, de Duparc, de Saint-André et de Savanna auront une « enseigne 100 % réunionnaise, Run-Market ». Elle sera adossée à Intermarché. « Nous avons notre propre centrale d’achat, nous ne dépendrons d’aucun acteur de la grande distribution. Nous aurons notre propre équipe d’acheteurs et notre propre distributeur ». GBH sera donc un concurent. Les objectifs sont de sauvegarder les emplois et de devenir « un acteur 100 % local ».
Le partenariat avec Intermarché permettra d’utiliser la centrale d’achat de se groupe. Allié à une structure allégée en amont, Make Distribution compte avoir des coûts de structure moins importants que ses concurrents et espère devenir un leader sur les prix.

Un appui aux filières

Henri Bédier précise veiller à ce que les magasins travaillent avec le monde agricole. « Il faut que l’on appuie les filières, le monde agricole a des choses à inventer », souligne-t-il. Gabriel Maden défend l’idée de partenariats « gagnant-gagnant » avec la production locale. Didier Demarly, directeur opérationnel de Make Distribution, affirme « une vraie volonté d’action en faveur des producteurs ».
Au terme de la transaction impliquant GBH et Casino, Make Distribution sera à la tête de 18.600 mètres carrés de surface commerciale, pour 20 à 25 % du chiffre d’affaires actuel de Vindemia à La Réunion. L’Autorité de la concurrence doit encore valider cette opération. En cas d’avis favorable, le changement d’enseigne des quatre hypermarchés se fera l’année prochaine, et 4 à 5 millions d’euros d’investissements sont prévus pour adapter ces magasins aux normes d’Intermarché en termes de grande surface commerciale.

M.M.