Economie

Hausse du nombre d’emplois qualifiés à La Réunion

Entre 1999 et 2014

Témoignages.re / 17 novembre 2017

Une étude de l’INSEE publiée hier indique que la proportion d’emplois qualifiés a doublé en 15 ans pour représenter 11 % des emplois existants. L’écart reste de 4 points avec la moyenne des régions de France hors Île de France. Voici le commentaire de cette étude de l’INSEE.

JPEG - 37.4 ko

Soutenu par une très forte croissance économique, l’emploi progresse à un rythme spectaculaire à La Réunion entre 1999 et 2007, supérieur à celui de la métropole. Après un recul consécutif à la crise économique de 2008 et 2009, l’emploi salarié repart à la hausse dès 2010, pour atteindre 280 000 personnes fin 2015.

Une économie davantage tournée vers les besoins de proximité

A l’image des autres départements d’outre-mer, l’économie réunionnaise est plus tournée vers la satisfaction des besoins des personnes présentes sur l’île : 61 % des emplois relèvent de fonctions de proximité (administration, santé, commerce, services à la personne…) contre 52 % en France de province. Au contraire, les activités productives telles que l’industrie ou le commerce de gros sont sous-représentées à La Réunion, du fait d’un développement économique plus tardif, de l’isolement géographique et de la taille réduite du marché local.

L’économie de proximité crée beaucoup d’emplois

L’emploi augmente dans toutes les fonctions économiques entre 1999 et 2014. Ce sont les fonctions de l’économie de proximité qui créent en nombre le plus d’emplois. Les fonctions intellectuelles supérieures sont aussi en plein essor : + 83 % en 15 ans, soit une hausse deux fois supérieure à celle de l’emploi total.

Deux fois plus d’emplois qualifiés en quinze ans

En phase avec les évolutions des fonctions remplies par les actifs, les niveaux de qualification s’élèvent entre 1999 et 2014. Ainsi, le nombre d’emplois qualifiés double en 15 ans. La part des emplois qualifiés reste néanmoins en deçà du niveau de la province : 11 % contre 14 % en 2014. Les grands centres urbains concentrent l’emploi qualifié, en particulier l’agglomération dionysienne, où l’emploi qualifié représente 15 % des emplois.

Un emploi non qualifié en hausse, mais qui pèse moins dans l’économie réunionnaise

Bien que l’écart en 15 ans se soit resserré, les emplois non qualifiés restent plus fréquents à La Réunion qu’en province en 2014 : 25 % contre 23 %. Malgré l’augmentation du nombre d’employés non qualifiés, leur part dans l’emploi total diminue, alors qu’elle croît en province sur 15 ans. Ce sont les services et commerces de proximité qui concentrent ces créations d’employés non qualifiés, avec une augmentation du nombre d’aides à domicile, d’employés de commerce ou encore de serveurs. La part des ouvriers non qualifiés diminue également.

Les emplois intermédiaires, principaux contributeurs de la croissance de l’emploi

Entre emplois qualifiés et les emplois non qualifiés, les emplois intermédiaires regroupent toutes les professions : indépendants, professions intermédiaires, employés et ouvriers qualifiés. Ils représentent deux tiers des emplois. Spécificité ultramarine, ils sont le principal moteur de la hausse de l’emploi entre 1999 et 2014. Leur dynamisme et celui des emplois les plus qualifiés reflètent le rattrapage progressif du niveau de vie de la métropole et de la diversification de la consommation qui en découle.