Economie

Intersyndicale du BTP et coronavirus : « tous solidaires alors que l’État nous abandonne »

Les syndicats mobilisés pour protéger les travailleurs du COVID-19

Témoignages.re / 6 avril 2020

Dans un communiqué diffusé hier, l’Intersyndicale du BTP pose ses conditions pour la reprise du travail pendant que des patrons peu scrupuleux continuent d’envoyer leurs salariés travailler sur des chantiers sans protection. Elle souligne aussi ceci : « c’est l’occasion d’être tous solidaires face à la crise que nous traversons alors que l’Etat nous abandonne … il ne faut pas compter sur un quelconque renfort de la France Hexagonale, nous ne pouvons compter que sur nous-même pour lutter efficacement contre ce virus »

JPEG - 85.1 ko

« Une réunion s’est tenue [vendredi] après-midi à 14h avec l’ensemble des acteurs du BTP présidée par le directeur de la DIECCTE pour trouver les moyens de la reprise du BTP. Etaient présents l’intersyndicale salariés, la FRBTP, la CAPEB, la Médecine du travail SISTBI, Service de prévention de la CGSS et Intermétra.
 
Suite aux propos alarmants d’un des membres de l’Ordre des Médecins sur les insuffisances de l’Etat et de l’ARS pour lutter efficacement contre la pandémie, l’intersyndicale salariés a proposé une méthode pour la reprise du BTP : 
Que la branche du BTP fasse un plan de continuité d’activité garantissant la mise à disposition des EPI aux entreprises, notamment des masques de protection.
Sous l’égide des fédérations patronales, serait mis en place un guichet unique pour les entreprises qui passeraient commandes des EPI nécessaires.
Les fédérations patronales ont répondu favorablement à cette proposition. L’intersyndicale a été plus loin : ce guichet unique pourrait servir à l’ensemble des métiers … et donner 10% des commandes passées aux soignants qui subissent au quotidien l’incompétence de l’ARS.
 
L’intersyndicale salariés ne pourrait accepter d’avoir des protections pour travailler … alors que nos soignants qui combattent chaque jour le virus en seraient privés, et c’est le cas pour tous les libéraux et cela commence à l’Hôpital.
 
C’est l’occasion d’être tous solidaires face à la crise que nous traversons alors que l’Etat nous abandonne … il ne faut pas compter sur un quelconque renfort de la France Hexagonale, nous ne pouvons compter que sur nous-même pour lutter efficacement contre ce virus.
 
« quoiqu’il en coûte » avait dit Macron, nous exigeons donc que l’Etat tienne son engagement :
• faciliter la mise en place du guichet unique pour la Réunion, ce qu’il aurait du faire depuis longtemps, au lieu de distribuer des masques moisis,
• affréter un ou plusieurs avions cargos pour établir un pont aérien avec la Chine, avec le concours de la Région,
• soutenir les initiatives locales pour une production péi de masques et de protections, au lieu d’opposer toute sa lourdeur administrative.
 
L’intersyndicale ne saurait accepter que des querelles de clocher et l’ego surdimensionné de certains politiques entravent cette démarche : qu’ils mettent les fonds et laissent les professionnels faire leur boulot au lieu de fanfaronner dans la presse pour récupérer les initiatives locales de la population, des soignants, de l’intersyndicale et des acteurs économiques ; nous avons bien compris que nous ne pouvons compter que sur nous-mêmes et ne sommes pas là pour servir les intérêts politiques … l’heure est à la lutte contre le virus, soyons tous solidaires !!!
 
Chacun s’exprimera le temps voulu dans les urnes. Aujourd’hui il y a urgence à montrer ce dont la Réunion est capable : tous ensemble pour vaincre ce virus.
Nou lé pa plus nou lé pa moin, ecout a nou.
Donnons-nous les moyens de décider ce qui est bon pour notre territoire tous ensemble : acteurs sociaux, associatifs et économiques, institutions politiques et Etat.
 
Pour le BTP, nécessaire à l’économie de notre Île, le préalable à la reprise est double : assurer l’approvisionnement en protection pour le territoire et valider les mesures de protection des travailleurs du BTP avec les fédérations patronales, qui ont donné leur accord pour cette méthode.
 
Et nous ne reprendrons le BTP que si la solidarité est au rendez-vous : la solidarité de tous et pour tous.
Nous devons apprendre à réfléchir ensemble comme des frères sinon nous allons tous mourir comme des idiots.
 
Les protections sont cruciales aujourd’hui pour tous : commandons de façon groupée pour satisfaire les besoins de la population et de l’économie, à l’Etat de jouer maintenant.
 
Je demande solennellement à l’Etat de mettre en place ce pont aérien sécurisé pour notre territoire sans attendre les ordres de Paris.
 
Comptant sur vous tous, Réunionnais, pour appuyer cette demande »
 
Pour l’intersyndicale du BTP
Jacky Balmine