Economie

LA FILIÈRE BOIS PRÉSENTE SON « PLAN AMBITION BOIS-CONSTRUCTION 2030 » : 10 ENGAGEMENTS POUR ACCOMPAGNER L’ENTRÉE EN VIGUEUR DE LA RE2020, ACCÉLÉRER LA RÉDUCTION DE L’EMPREINTE CARBONE DE LA CONSTRUCTION ET SOUTENIR LA RELANCE AVEC LE BÂTIMENT DURABLE

Témoignages.re / 2 février 2021

Pour espérer atteindre la neutralité carbone fixée à 2050, il est aujourd’hui urgent d’accélérer le rythme de la transition écologique et de la décarbonation de l’économie. La Filière Forêt-Bois renouvelle donc son soutien à l’ambition portée par le Gouvernement avec la future Réglementation Environnementale du bâtiment - dite RE2020. Cette règlementation doit permettre au secteur du bâtiment, qui compte parmi les plus émissifs du pays, de prendre sa part à la décarbonation de l’économie.

Dans ce cadre, les professionnels alertent sur le fait qu’un arbitrage qui consisterait à renoncer ou affaiblir l’ACV dynamique serait catastrophique. En effet, si l’ACV dynamique, pilier incontournable de la RE2020, devenait facultative (renvoyée à un label) et non réglementaire en 2021, pour n’être ensuite qu’hypothétiquement reconsidérée en 2024, alors la France ne tiendrait pas ses engagements pris lors des Accords de Paris pour le secteur du bâtiment.

Consciente de l’enjeu historique auquel doit impérativement répondre la RE2020, la Filière Bois Construction se mobilise pour apporter sa contribution à l’effort collectif nécessaire à la décarbonation de la construction française. C’est pourquoi les acteurs de la forêt et du bois-construction s’engagent aujourd’hui solennellement auprès des élus, du Gouvernement et de leurs partenaires en lançant le « Plan Ambition Bois-Construction 2030 ».

Ils prennent 10 engagements concrets pour faciliter la transition du secteur du bâtiment vers la neutralité carbone, du renouvellement des arbresà la fin du cycle de vie du bois de construction. Ces engagements stratégiques portent sur la formation, l’emploi, l’investissement, la recherche et le développement, le développement de l’offre en bois français, l’implantation dans les territoires, la mixité des matériaux, la gestion durable de la forêt, la réduction des coûts et enfin le recyclage du bois en fin de vie.

La filière bois construction, convaincue que l’enjeu de la décarbonation réunira l’ensemble des métiers de la construction autour d’une vision durable et circulaire de la vie du bâtiment, démontre ainsi qu’elle sera au rendez-vous de la RE2020 et apportera tout son concours à l’avènement d’un secteur de la construction exemplaire. La mixité assumée des solutions constructives et des matériaux ainsi qu’une accélération des mises en chantier dès que l’incertitude sur les arbitrages de la RE2020 sera levée, profiteront économiquement à l’ensemble de la construction. Pour la seule filière bois, ce marché de la construction mixte représente déjà plus de 10 milliards d’euros de valeur ajoutée créée annuellement et 205 000 emplois directs sur les marchés finaux de la construction durable et bas carbone.