Economie

Le taux d’emploi dans OCDE : de fortes inégalités

Un indicateur de l’économie mondiale

Témoignages.re / 27 juillet 2021

Le taux d’emploi de la zone OCDE – la part de la population en âge de travailler ayant un emploi – est passé à 66,8 % au premier trimestre 2021, contre 66,7 % au trimestre précédent.

JPEG - 79.8 ko

Dans la zone euro, le taux d’emploi s’est établi à 66,9 % au premier trimestre 2021, contre 68,4 % aux États-Unis et 77,6 % au Japon. Une grande disparité est également observée au sein de la zone, avec un taux d’emploi allant d’un maximum de 79,3 % aux Pays-Bas à un minimum de 53,9 % en Grèce.
Il convient d’être prudent dans l’interprétation des dernières évolutions du taux d’emploi de l’OCDE, car les changements méthodologiques apportés à l’enquête européenne sur les forces de travail brouillent la comparaison entre le quatrième trimestre 2020 et le premier trimestre 2021 pour les pays de l’UE. De plus, une grande partie de la hausse du troisième et, dans une moindre mesure, du quatrième trimestre 2020 reflète le retour au travail des travailleurs en congé au Canada et aux États-Unis, où ils sont enregistrés comme chômeurs, alors que dans la plupart des autres pays, ils sont enregistrés comme employés.

Aux États-Unis, la progression a continué de ralentir avec la diminution du nombre de travailleurs en congé qui reprennent du travail : le taux d’emploi a augmenté de 0,5 point de pourcentage au premier trimestre 2021, à 68,4 %, puis de 0,4 point de pourcentage, à 68,8 %. au deuxième trimestre. Au Canada, le taux d’emploi a augmenté aux premier et deuxième trimestres 2021, respectivement de 0,1 point de pourcentage à 72,1 %, puis de 0,3 point de pourcentage, à 72,4 %. Au premier trimestre 2021, le taux d’emploi a augmenté dans une majorité de pays de l’OCDE hors Union européenne, les plus fortes hausses (de 0,8 point de pourcentage ou plus) étant observées au Chili (à 57,3 %), en Colombie (à 60,7 %), Australie (à 74,3 %) et Costa Rica (à 56,0 %). Le taux d’emploi a également augmenté (de 0,5 point de pourcentage ou moins) au Mexique (à 59,5 %), au Japon (à 77,6 %) et en Nouvelle-Zélande (à 76,9 %). En revanche, il a continué de baisser en Israël (de 0,5 point de pourcentage, à 65,4 %) et est resté stable en Corée (à 65,7 %) et au Royaume-Uni (à 74,7 %). Dans tous ces pays de l’OCDE non membres de l’UE, le taux d’emploi au premier trimestre 2021 était inférieur à celui du premier trimestre 2020, avec des écarts allant d’environ 6,0 points de pourcentage au Chili et au Costa Rica à moins de 0,5 point de pourcentage en Australie et Japon.

Au premier trimestre 2021, le taux d’emploi des jeunes (15-24 ans) de la zone OCDE s’élevait à 39,9 % avec une nette divergence entre le taux d’emploi des jeunes dans la zone euro (32,2 %) et celui du Japon (46,8 %) et les États-Unis (48,9 %). Dans la zone OCDE, le taux d’emploi des femmes (à 59,6 %) est resté inférieur de plus de 14 points de pourcentage à celui des hommes (à 74,2 %).
Le taux d’activité de la zone OCDE (c’est-à-dire la part des personnes en âge de travailler qui sont soit employées soit au chômage) s’élevait à 71,8 %.