Economie

Pêche : toujours l’incertitude

Stéphane Travert en visite au Port

Témoignages.re / 13 juillet 2018

Comme pour l’agriculture, la visite de Stéphane Travert laisse toujours planer l’incertitude. Les représentants des pêcheurs ont remis au ministre leurs revendications.

JPEG - 124.2 ko

Tout comme l’agriculture, le secteur de la pêche dépend des politiques mises en place au niveau européen et déclinées par la France. Les menaces de réductions budgétaires lors de la prochaine programmation des fonds européens à compter de 2021 sont réelles. A cela s’ajoute pour les pêcheurs une fiscalité défavorable.

Les pêcheurs soulignent que les charges sont trop importantes pour les petites structures. Ils demandent donc qu’elles soient modulées en fonction du revenu et de la taille des bateaux.

C’est dans ce contexte que le ministre a terminé son séjour officiel en se rendant hier soir au Port. Il a tout d’abord visité l’usine Réunimer à la darse de Grande pêche, une entreprise de plus de 140 salariés. Cette structure transforme les produits de la pêche de haute mer et les commercialise dans les grandes et moyennes surfaces de l’île. Puis Stéphane Travert a participé à une rencontre à huis-clos au Comité régional des pêches maritimes et des élevages marins (CRPMEM). C’est lors de cette rencontre que les pêcheurs ont fait part de leurs revendications au ministre, qui en a pris note.

Rappelons que La Réunion se situe au coeur d’un océan qui n’a pas encore vu ses ressources fortement compromises par la surpêche. Il est sillonné par des bateaux usines qui viennent d’Europe et d’Asie. Mais l’économie réunionnaise ne bénéficie que d’une infime partie de cette richesse, alors que la pêche pourrait être un gisement d’emplois à La Réunion.

M.M.