Economie

POSEI pour tous les agriculteurs : la CGPER salue la convergence du président de la Chambre d’Agriculture avec la revendication

« Tous les agriculteurs doivent être aidés », a déclaré Frédéric Vienne

Témoignages.re / 28 octobre 2020

Dans le « JIR » de lundi, Frédéric Vienne, président de la Chambre d’Agriculture était interrogé sur le POSEI, une aide européenne accessible à seulement 30 % des agriculteurs à La Réunion. Le président de la Chambre d’Agriculture a déclaré que « tous les agriculteurs doivent être aidés ». Dans un communiqué diffusé hier, la CGPER « salue cette prise de position qui va dans le sens d’une plus grande justice dans le monde agricole ». Le syndicat milite pour que les producteurs indépendants, soit 70 % du monde agricole, puissent également avoir droit aux aides européennes.

JPEG - 81.9 ko

A La Réunion, seulement 30 % des agriculteurs ont droit aux aides européennes, 70 % en sont donc exclus, car ils sont producteurs indépendants. Mais les indépendants travaillent dans les mêmes conditions que les adhérents d’organisations de producteurs, car ils doivent eux aussi respecter les normes européennes. La CGPER milite depuis longtemps pour que cesse une telle injustice : tous les agriculteurs doivent avoir droit aux aides européennes.

Aussi, la CGPER se félicite de la déclaration de Frédéric Vienne, président de la Chambre d’Agriculture, dans « le Journal de l’île » de ce lundi 26 octobre 2020. Interrogé sur cette question soulevée à maintes reprises par notre syndicat, le président de la Chambre verte a déclaré : « Tous les agriculteurs doivent être aidés ».
La CGPER salue cette prise de position qui va dans le sens d’une plus grande justice dans le monde agricole.

Les débats autour du POSEI montrent que la solidarité de tous les bénéficiaires actuels de cette aide de l’Europe sera nécessaire, pour que la déclaration du président de la Chambre d’Agriculture soit confirmée dans les actes. La CGPER ne manquera pas d’être vigilante à ce sujet, afin que tous les agriculteurs puissent bénéficier des aides européennes et non plus seulement 30 %.

Le Président de la CGPER,
Jean-Michel Moutama