Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Cliquez et soutenez la candidature des Chagossiens au Prix Nobel de la Paix

Accueil > Economie

Renforcement de la coopération avec l’Union européenne : Madagascar signe l’Accord de Samoa

Le nouveau cadre des relations économiques de La Réunion avec ses voisins

jeudi 15 février 2024


L’Accord de Samoa constitue le nouveau cadre juridique global qui régira les relations entre l’UE et les 79 pays de l’OEACP pour les 20 prochaines années. Il fixera le cadre des relations économiques entre La Réunion et ses voisins.


Madagascar vient de signer l’accord de partenariat entre l’Union européenne (UE) et ses États membres, d’une part, et les membres de l’Organisation des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (OEACP), d’autre part, aussi connu sous le nom d’« Accord de Samoa », à Bruxelles.

Après l’expiration de l’accord de Cotonou en décembre 2023, l’Accord de Samoa constitue le nouveau cadre juridique global qui régira les relations entre l’UE et les 79 pays de l’OEACP pour les 20 prochaines années.

Cette signature marque une étape décisive pour le gouvernement malagasy car cela confirme ses engagements face aux défis mondiaux prévus par l’accord, tels que le changement climatique, la gouvernance des océans, les migrations, la santé, la paix et la sécurité.

La signature de cet Accord est d’autant plus importante qu’il constitue une base solide pour le renforcement des liens déjà étroits avec l’UE. Il est primordial que toutes les parties prenantes restent engagées ensemble dans la poursuite des 17 objectifs de Développement Durable (ODD). Cet instrument prévoit d’ailleurs un large éventail de priorités stratégiques qui s’alignent parfaitement avec les trois priorités du président malagasy, notamment la valorisation du capital humain, l’industrialisation et la bonne gouvernance.
L’Accord permet également d’intensifier et de diversifier les relations commerciales établies depuis l’Accord de Cotonou.

A la suite de la signature de l’Accord, Madagascar et l’UE consolideront davantage leurs liens de coopération ayant permis jusqu’ici à Madagascar de tirer profit des financements des institutions telles que la Banque européenne d’Investissement (BEI) ou le Neighbourhood, Development and International Cooperation Instrument (NDICI).


Un message, un commentaire ?

signaler contenu


Facebook Twitter Linkedin Google plus