Economie

Restauration dans les zones touristiques : des infractions à La Réunion

Bilan de l’opération vacances 2017

Témoignages.re / 27 octobre 2017

8 marchés ont été inspectés, notamment sur les communes les plus touristiques. L’affichage de l’origine des fruits et légumes et de la vanille « Bourbon » (en raison du risque de confusion entre la vanille malgache et réunionnaise) et le respect du règlement « Étiquetage » sur les produits artisanaux, tels que confitures, gelées, achards ou rougails, posent le plus fréquemment problème.

JPEG - 82.1 ko

Il a été procédé au contrôle de 38 établissements de restauration, ciblés en priorité sur les zones à forte densité touristique. Par ordre décroissant, les infractions sont les suivantes :

  • Pratique commerciale trompeuse (emploi indu des termes « jambon », « emmental », « chantilly »…) dans 62.5 % des vérifications effectuées ;
  • Traçabilité dans 61,1 % des vérifications ;
  • Remise de note dans 50 % des vérifications ;
  • Règles générales d’hygiène des établissements dans 34,78 % des vérifications.

Comme tous les ans, deux importantes fêtes organisées par les communes de Saint-Paul et Saint-Denis sur la période des vacances ont également fait l’objet de visites. Les snacks ambulants présents font le tour des principales manifestations de l’île tout au long de l’année et sont donc régulièrement contrôlés par la DAAF et par le Pôle C de la DIECCTE. Les résultats sont ainsi plutôt satisfaisants.

Les contrôles des marchés, des fêtes et les contrôles des établissements installés sur la voie publique ont pour la plupart été l’occasion d’actions interministérielles grâce à la participation conjointe d’agents des pôles C et T de la DIECCTE, des Douanes, de la DAAF et de la gendarmerie.