Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Economie

Un quart des jeunes ne sont ni en emploi, ni en études, ni en formation en 2021

Situation inchangée pour les NEET

vendredi 19 août 2022


En 2021, à La Réunion, 41 000 jeunes de 15 à 29 ans ne sont ni en emploi, ni en études, ni en formation, soit 26% de cette classe d’âge. Cette donnée représente deux fois plus qu’au niveau national, selon la récente étude de l’INSEE.


Entre 15 et 29 ans, les jeunes quittent le système scolaire et font leurs premiers pas dans la vie adulte avec l’entrée dans la vie active pour une majorité d’entre eux. À La Réunion, leur insertion professionnelle est plus difficile qu’ailleurs : seuls 27% des jeunes de 15 à 29 ans ont un emploi en 2021, contre 47% en moyenne nationale, a expliqué l’institut.

Ainsi en 2021, à La Réunion, 41 000 jeunes âgés de 15 à 29 ans, dont 25 000 de moins de 26 ans, ne sont ni en emploi, ni en études, ni en formation. Ils sont appelés NEET (acronyme anglais de « neither in employment nor in education or training »). Ces jeunes NEET représentent 26% des 15-29 ans, contre 25% aux Antilles, 31% en Guyane, et 36% à Mayotte. Les données des outremers sont deux plois plus élevé que celles de France, où les NEET représentent plus de 10%.

Parmi les NEET, quatre sur dix n’ont pas de diplôme qualifiant. Toutefois, 25% des NEET sont titulaires du baccalauréat et 12% ont un diplôme de l’enseignement supérieur.

Selon l’INSEE, "l’un des enjeux forts du service public de l’emploi est de réussir à définir les actions appropriées et les proposer aux NEET qu’on peut qualifier ’d’invisibles’". Il s’agit de personnes qui ne sont pas en contact avec Pôle emploi ou une autre structure d’insertion comme les Missions locales. D’ailleurs, trois jeunes NEET sur dix ne sont pas inscrits à Pôle emploi ou dans une Mission locale.

Ces taux élevés s’expliquent selon l’INSEE par plusieurs facteurs qui se conjuguent à La Réunion. "Les jeunes Réunionnais rencontrent davantage de difficultés de lecture. Ils sortent également de manière plus précoce du système scolaire, surtout les garçons : 25% des jeunes de 20 à 24 ans sont sortis du système scolaire sans diplôme".

L’INSEE a souligné la situation du marché du travail réunionnais qui "est restreint", car "est marqué par un déficit d’emplois au regard de la main-d’oeuvre disponible. En effet, seulement 49 % des personnes de 15 à 64 ans sont en emploi en 2021 à La Réunion, contre 68 % dans l’Hexagone".

Selon les données de la préfecture, publiées fin juillet, au deuxième trimestre 2022, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) s’établit en moyenne sur le trimestre à 120 820. Ce nombre baisse de 2,6 % sur le trimestre (soit –3 240 personnes) et de 7,0 % sur un an.

À La Réunion, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi, ayant ou non exercé une activité (catégories A, B, C) s’établit en moyenne à 156 060 au deuxième trimestre 2022. Ce nombre baisse de 1% sur le trimestre (soit –1 540 personnes) et de 3,5% sur un an.


Un message, un commentaire ?

signaler contenu

Plan


Facebook Twitter Linkedin Google plus