Comores

Des élections dans un délai de trois mois à Anjouan

Nomination d’un président par intérim

Témoignages.re / 1er avril 2008

Lailizamane Abdou Cheik a été nommé dimanche Président par intérim à Anjouan, avec mission d’organiser, dans un délai de 3 mois, un nouveau scrutin sur l’île, dont l’ex-président Mohamed Bacar vient d’être chassé du pouvoir par l’armée comorienne, appuyée par des forces africaines de l’UA.

M. Abdou Cheik a été officiellement investi ce lundi à Mutsamudu, capitale d’Anjouan, a-t-on indiqué de source officielle à Moroni.

Formé en Ukraine, le nouveau président d’Anjouan, 48 ans, est titulaire d’un DEA en droit international obtenu à l’Université d’Etat de Kiev. C’est à l’Ecole régionale supérieure de la magistrature de Port-Novo, au Bénin, qu’il a complété sa formation.

Il était jusqu’à sa désignation à la tête d’Anjouan, dimanche, le Président de la Cour d’Appel de l’île comorienne, ce qui, constitutionnellement, en fait le remplaçant du président.