Comores

Le chef du commandement militaire américain pour l’Afrique en visite

Témoignages.re / 22 janvier 2009

Les Etats-Unis vont livrer un bateau patrouilleur aux Comores, fin 2009 ou début 2010, a annoncé, mercredi à Moroni, le commandant du Commandement militaire américain pour l’Afrique (Africom) basé à Stuttgart, en Allemagne, le général William Ward, à l’issue d’une visite de 24 heures dans la capitale comorienne.
Expliquant les missions du corps dont il a la charge, le général Ward a précisé qu’Africom n’a pas vocation à intervenir dans les affaires intérieures des Etats partenaires.
« Africom ne dispose pas de troupes. Ce n’est pas une armée d’intervention en Afrique. C’est juste un Quartier général sans aucune division », a insisté l’officier général américain.
Il a déploré le caractère « épisodique » des « très anciennes » relations entre les Etats-Unis et l’Union des Comores, indiquant que sa visite vise à examiner avec les autorités de l’archipel comment renforcer ces liens et les rendre mutuellement bénéfiques.
Le général Ward a rejeté toute volonté de son pays d’installer une base militaire aux Comores ou de rivaliser avec une quelconque puissance aux Comores et dans la région, ajoutant que le désir des Etats-Unis est de renforcer les capacités de l’armée comorienne dans les objectifs souhaités et fixés par le gouvernement de l’Union des Comores.