Comores

Le Moyen-Orient partenaire du développement des Comores

Port en eaux profondes, création de compagnies aériennes et maritimes

Témoignages.re / 7 avril 2008

Un article paru dans le journal ’Kweli’ illustre les changements en cours aux Comores. L’archipel attire des investisseurs venus du Golfe Persique. Parmi eux, des Koweïtiens affirment : « Nous sommes porteurs d’un message au monde. Les Comores ayant retrouvé leur unité, renoueront avec la stabilité, la prospérité et la croissance ». Autrement dit, les investisseurs du Moyen-Orient, riche région pétrolière, sont prêts à être les partenaires du développement des Comores.

Le groupe saoudien de construction Comoro-Gulf Holding vient de signer avec les autorités comoriennes la lettre d’intention pour la construction du village touristique de Bangoi-Kouni, à quelques mètres du Lac Salé, mais aussi la construction d’un quai en eau profonde au port de Moroni. Dans une rencontre avec la presse nationale à l’hôtel Le Moroni, samedi 29 mars, le Vice-président Idi Nadhoim a rappelé que « le projet touristique du groupe koweitien du village touristique 5 étoiles Jannat-kamariyou au Nord de la Grande-Comore, d’un montant de 114 millions d’euros, est le plus grand projet jamais réalisé dans notre pays ».
Il a ensuite affirmé que « les investisseurs koweitiens ont presque fini le premier projet relatif à la construction de l’hôtel Itsandra. Cet hôtel devrait passer de 24 à 50 chambres, sur la base d’un investissement de 10 millions d’euros qui va permettre au pays de disposer d’un cadre digne de nos hôtes de marque ». « Il sera inauguré en juillet 2008 », a laissé entendre le Vice-président Idi Nadhoim, avant d’annoncer que 2 grands projets sont déjà signés entre les investisseurs koweitiens et les Comores.

Développer le tourisme

Il s’agit de la création d’une compagnie aérienne et d’une compagnie maritime avec l’envoi prochain de 3 bateaux pour les passagers et les transports de marchandises inter-îles.
S’agissant de la construction du port de Moroni, le chef de la délégation des investisseurs koweitiens, Président du groupe Comoro-Gulf Holding, Bachar Kiwan, a déclaré que « ce port permettra d’accueillir les gros bateaux et de diminuer le temps de déchargement des marchandises. L’opération permettra de réduire sensiblement les coûts ».
Il a également souligné que son groupe deviendra le deuxième exploitant du cellulaire derrière Comores télécom, après avoir obtenu une licence. Près de 40 millions de dollars est le montant total alloué à tous ces nouveaux projets.
Il est à noter que depuis le 10 septembre 2007, le Vice-président Idi Nadhoim a signé avec Dubaï World, représenté par le Vice-président Khaled Al Kamda, un accord qui prévoit un partenariat qui permettra le réaménagement et la réhabilitation de l’hôtel Galawa Beach resort and Spa d’une capacité de 50 chambres, pour un montant de 70 millions de dollars.

« Un intérêt de cœur »

Une société, Dubaï World Comoros Limited, dans laquelle le Gouvernement comorien est actionnaire, a vu le jour et supervise les activités d’investissement du groupe aux Comores.
Les Koweitiens disent avoir « un intérêt de cœur » pour les Comores. « Nous sommes porteurs d’un message au monde. Les Comores ayant retrouvé leur unité, renoueront avec la stabilité, la prospérité et la croissance », a affirmé Bachar Kiwan, le chef de la délégation. Le moins que l’on puisse dire, c’est que si toutes les intentions affichées par les Koweitiens, qui ne se limitent pas seulement à l’hôtellerie, aux télécommunications...., mais aussi au secteur bancaire, se sont concrétisées, les Comoriens ont l’ultime conviction qu’ils vivront un jour mieux.


Des centaines de millions de dollars prêts à être investis

Le gouvernement comorien réussit à créer des conditions favorables pour attirer des investisseurs capables de contribuer à la création de milliers d’emplois dans l’archipel. Ces quelques chiffres sont extraits d’un article d’Ali A. Bobah (HZKpresse), publié en janvier dernier.

« La vente à Dubai World Limited de la propriété de Galawa Maloudja, pour un investissement de 100 millions de dollars, et la signature d’un contrat pour la rénovation de l’hôtel Itsandra, pour un montant de 10 millions d’euros avec Comoro Gulf Holding, (société regroupant des investisseurs koweitiens et saoudiens) sont autant de signaux positifs lancés dans les milieux des affaires. Et ils démontrent au moins une chose : le sérieux des investissements projetés, permettant au secteur du tourisme de devenir le premier pôle de croissance économique, le premier secteur pourvoyeur d’emplois.
Le plus important des projets, porté par le ministère, concerne l’accord signé pour la construction d’un village touristique autour du site Lac Salé, pour un montant de 150 millions de dollars. A lui seul, ce méga-projet peut créer près de 5.000 emplois directs et 15.000 indirects.
Des investissements pressentis dans le domaine touchent l’exploitation de la plage de Bouni, pour un investissement de 50 millions de dollars, par Cresta Hospitality Holding.
Des négociations sont aujourd’hui entamées avec les investisseurs saoudiens venus dans le cadre de la délégation conduite par la Banque Islamique de Développement pour l’exploitation de la plage de Malé dans le Sud de l’île.

Parallèlement, Idi Nadhoim, Vice-président de l’Union des Comores, négocie l’ouverture d’un Office du tourisme, qui a déjà obtenu un financement de la Chine pour la construction du bâtiment. Des négociations sont en cours de finalisation pour la constitution d’un fonds de développement touristique d’un montant de 300 millions de dollars, appuyés par l’Organisation Arabe du tourisme. Une délégation qui sera conduite par son président est attendue incessamment pour finaliser le projet.
Ces projets touristiques vont devenir un pôle important de création d’emplois, pas seulement aux Comores, mais dans la région du Sud-Ouest de l’Océan indien tout entière. (...)
La dimension formation est le volet prioritaire du tourisme. Une étude exhaustive devra être lancée sur les emplois, les formations et les qualifications répondant au tourisme local. Dans cette chaîne de prestations diverses connue par les touristes, chaque maillon participe à la réussite de l’ensemble, et c’est la qualité générale qui compte.(...) »



Un message, un commentaire ?

Signaler un abus



Messages






  • MY DJOYEZY YAHE MASSYWA

    DZAOUDZI - MTSAMOUDU - FOMBONI- MORONI : son bien nos capital des nos quatre îles ?
    L’or de l’autonomie interne des nos îles en 1958 MKOLO à bien suit diviser nos îles administrativement en transférant la capital administrative à Moroni pour bien contrôler cet fameux canal de Mozambique en installant l’administration militaire et colonial à DZAOUDZI
    MKOLO à bien appliquer sa loi (diviser pour bien régner ..

    Aujourd’hui les lois autonomes de nos îles des (DJINES) nous permettent de diversifier nos compétences dans nos capital successif en promulguant MORONI : capital administrative - parlementaire et militaire - DZAOUDZI : capital économique et base navale de nos forces maritimes
    MUTSAMOUDU : capital culturelle - universitaire et sientifique FOMBONI : capital touristique et grenier de l’ensemble des autres îles autonomes
    Vu la constitution de l’union des Comores ; et l’article 7 - 8- 9 chapitre 2 de la constitution le partage de compétence entre les îles autonomes et l‘union des Comores ; nous permettent aujourd’hui , la stabilité des nos institutions -développement harmonieux durable et la paix dans nos îles autonomes
    La France puissance colonial de la région doit absolument saisir cette aubaine , l’ occasion unique de sceller des accordes bilatéral et multi-latéral sur des compromis entre
    L’union des Comores et ces îles autonomes pour contrôler ensembles l’entré et la sortie du canal du Mozambique toute en respectant l’intégrité territorial de l’union des Comores
    En intégrant Mayotte dans son ensemble naturelle qui fait l’archipel des Comores
    Car il est temps que la nation Comorienne prennent conscience des intérées vitaux stratégique économique mondial vis-à-vis de notre situation géographique car c’est la seul route maritime fiable pour alimenter le reste du monde surtouts les occidentaux qui détiennes les contrôle de la planète

    En poussant la nouvel génération de Mayotte dans la pante de l’instabilité intellectuel moral culturel et religieux de la population de Mayotte en les offrant (la départementalisation ) la France ne réalise pas les effets nocifs et traumatisants d’une nation entier d’être humilier devant les concerts des nations souveraines .
    Rien que protéger les intérées de la nation ( France) le faible a droit aussi d’ être respecter et écouter ( il est passer ou la France de droit de l’homme ?)

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • NOTRE DEVELOPPEMENT ;

    Touts nos gouvernants ont échoué économiquement, car ils ont pas suies chercher notre véritable crise social - économique depuis notre indépendance.
    Nos enceintes ( LES DJINES ) ont bien suies crées une société solidaire socialement économiques , de leur temps à nos jours pour quoi pas nous.??
    Du temps de leurs développements (LES DJINES ) ont pratiquer les trocs en échange économiques et social ; et ils ont suis crées un véritable développement durable qui est à la mode aujourd’hui
    A l’heure de la mondialisation nous dévions crées des véritables structures économiques et social basées sur nos origines ( LES DJINES) et les commercialiser aux près des nations amis et ennemis.
    Notre chère nation ( UNION DES COMORES ) un peuple - LES DJINES - des civilisations - des cultures des savoirs faire propres à nos origines ( LES CULTURES DES DJINES) est la seule alternative pour notre développements .

    NOTRE CULTURE (MYLANANSSY)

    Dans nos îles la culture ( DES DJINES) est très riche d’une île à un autre d’une région à une commune à un village ; véritable assise national - trésors et source du développement intellectuel économique et moral des notre société moderne de générations en générations

    LES LOIS DES (DJINES J
    Véritable institutions qui influencent notre comportement moral, intellectuel, sentimental et physique : La France : cherchent toujours a influencer cette lois par tous les moyens
    MYLANANSSY YAHE MASSYWA : d’une îles à une autre nous appliquons et respections ces lois fondamental de notre société YA HE MASSYWA MANNE YA KOMORES base fondamental de notre société et de nos civilisations depuis que les Comores est Comores
    MYLANANSSY YAHE MASSYWA : de touts ces structures et ces formes et ces généralités

    Il est de mon devoir de faire appelles à touts les enfants ( DES DJINES ) à des réflexions sur nos véritable lois fondamental fierté de notre civilisation et notre développement faire des recherches et canaliser l’avenir sur les thèmes : Milananssy ya massywa
    A partir de nos réflexions sur les milananssy ya massywa nous obtiendrons des véritables assises moderne pour développer durablement notre société komore massywa manne
    Dans la paix et la sérénité garant de toute développement

    MILANANSSY DE CHARYA :
    Des véritables assises national , propre à chaque ( île ) qu’on veux nous faire croire desieux ,d’un autre temps qu’on veux toujours camoufler , pour humilier et dénigrées cette civilisation riches en culture , institutionnel , droits civiques -civil - pénal - religieux ; Véritable lois de paix dans les société ( DES DJINES)
    La lois autonome de chaque île : Permettent aux enfants des (DJINES) de promulguer des lois des assises fondamental propre aux développement de chaque ( île ) Toutes en respectant les lois et les institutions de L’UNION DES COMORES qui coiffe les lois et les institutions international ….

    Voir en ligne : NOTRE DEVELPOMENT

    Article
    Un message, un commentaire ?