Comores

Le président tanzanien a fait le déplacement

Commémoration de la libération d’Anjouan

Témoignages.re / 27 mars 2009

« Alors que d’autres pays travaillent à la dislocation des Comores, vous avez aidé à consolider l’unité de l’archipel ». Ces propos du Président Sambi à l’endroit de son homologue tanzanien Jakaya Kikwete ont été vivement applaudis dans l’enceinte du Palais du Peuple.

Un an jour pour jour après le succès de l’Opération démocratie aux Comores, dont le chef de fil était l’armée tanzanienne, le Président Jakaya Kikwete a tenu à participer aux cérémonies marquant le 1er anniversaire. L’accueil à l’aéroport était des plus chaleureux. Trois heures plus tard, l’hôte du peuple comorien s’est adressé à la nation comorienne depuis le siège du Parlement comorien. C’est un juste retour de politesse, puisque en août dernier, le Président Sambi a fait une allocution dans l’hémicycle du Parlement tanzanien afin de remercier le gouvernement et le peuple de ce pays frère d’avoir soutenu la restauration de l’unité comorienne.
Au cours de ce premier jour de sa première visite en tant que Chef d’Etat [il est déjà venu en tant que Ministre des Affaires étrangères], le troisième successeur du Moilim Nyerere a pris soin de souligner les liens de sang et de culture qui unissent les deux pays, en précisant qu’au sein même de son gouvernement siègent des Tanzaniens d’origine comorienne.
Il a poursuivi en réitérant son vœu de voir s’accentuer les relations économiques par la diminution, voire la suppression des droits de visa entre Moroni et Dar-es-Salam comme premier pas vers un espace économique commun.

Nous sommes pauvres, mais nous sommes prêts à partager le peu que nous avons

Les échanges économiques ont pris une tournure nouvelle depuis l’ouverture il y a un an à Moroni de EXIM BANK, une banque à capitaux tanzanienne. C’est d’ailleurs en marge des festivités marquant le 1er anniversaire de la Libération. En inaugurant la succursale de cette banque dans la ville de Mutsamudu, le Président tanzanien a dit au Anjouanais : « Nous sommes pauvres, mais nous sommes prêts à partager le peu que nous avons ».
Pour démontrer l’importance de l’engagement du Président tanzanien lors de la recherche d’une solution à la situation de sécession que traversaient les Comores, le Président Sambi a dit entre autres que « les Comoriens d’hier comme ceux d’aujourd’hui et de demain n’oublieront jamais ce que vous avez fait pour leur pays », avant d’ajouter que « ce passage de l’Histoire sera écrit en lettres d’or sur des pages en argent ».
Enfin, il a salué la Tanzanie pour son rôle actif à l’adoption, au dernier Sommet de l’UA, de la résolution condamnant le référendum de la France dans l’île comorienne de Mayotte en ces termes : « Alors que d’autres pays travaillent à la dislocation des Comores, vous avez aidé à consolider l’unité de l’archipel ».
Ce voyage intervenant au lendemain du retour du dialogue entre le président de l’Union et les chefs des exécutifs des îles, ces derniers ont participé activement aux cérémonies. Ainsi, après les festivités qui se sont déroulées à Anjouan le 25 mars, Jakaya Kikwete s’est rendu dans l’île de Mohéli et s’est adressé à ses habitants dans un meeting populaire Place de l’Indépendance avant-hier en fin de matinée.

De notre correspondant
A. Mohamed