Comores

Les expulsions de Comoriens vers Anjouan, c’est fini

Rétablissement de l’État de droit à Anjouan

Témoignages.re / 4 avril 2008

Face aux risques d’une tentative de déstabilisation en provenance de Mayotte, le gouvernement de l’Union des Comores a décidé de remettre en cause un accord passé entre Mohamed Bacar et les autorités françaises. Désormais, ces dernières ne peuvent plus envoyer vers Anjouan les Comoriens qu’elles souhaitent expulser.

Aucune agence de voyages, maritime ou aérienne, n’a désormais le droit de transporter des Comoriens dits "clandestins" en provenance de l’île de Mayotte, a annoncé la vice-présidence comorienne chargée du ministère des Transports, dans une note parvenue mercredi à la PANA à Moroni.
« C’est pour des raisons de sécurité que nous avons pris cette mesure », a expliqué le secrétaire général au Département des Transports à la vice-présidence, M. Abdillah Mouigni, qui a prévenu que les contrevenants s’exposeront à des sanctions, dont le refoulement des passagers vers le lieu de leur embarquement.
Après l’intervention de l’armée comorienne à Anjouan le 25 mars dernier et la fuite du colonel Mohamed Bacar, le lendemain, vers Mayotte, les autorités comoriennes avaient mis en place un certain nombre de mesures de sécurité aux frontières, notamment pour les passagers en provenance de Mayotte.
Plusieurs tentatives de déstabilisation, réussies ou déjouées, ont souvent eu comme point de départ Mayotte, l’île comorienne sous administration française depuis l’indépendance de l’archipel en 1975.
Sous le régime de Mohamed Bacar à Anjouan, souligne-t-on, l’ancien dictateur de l’île a passé un accord avec les autorités françaises de Mayotte, leur laissant débarquer les Comoriens refoulés de Mayotte où ils étaient considérés comme des "clandestins".
Selon une source anjouanaise qui a requis l’anonymat, Mohamed Bacar et Jaffar Salim, son ministre de l’Intérieur de l’île arrêté samedi dernier par l’armée, auraient perçu 30 euros par "passager" dit clandestin débarqué à Anjouan.
En 2006 et en 2007, plus de 30.000 Comoriens ont été expulsés de Mayotte.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • a mayotte
    certains touchaient ou plutot detournaient de l argent sur le rapatriement des "clandestins
    J ai été temoin de visiteurs innatendus
    en rade de dzaoudzi ..
    trafic d influence ...
    ca fait plus de dix ansque ca dure
    Ils ont du s en mettre plein les poches
    Je suis sur que si on fait le total
    des rapatries moins le total des expulsés ..on trouverait une difference
    Le trafic rapporte gros dans les deux sens ...

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • ILE AUTONOME DE MAYOTTE

    LES DJINES DES MAORE : il est encore temps de réaliser ce qui vous arrivent car on vous a mentis et on veux vous mentirent à nouveaux

    L’or des accords référendaires à l’autodétermination en 1973 et 1974 tenant compte des acquis de 1958 sur l’autonomie interne de l’archipel des Comores
    La France et les Comores ces sont convenue de réaliser un référendum consultative en 1974 sur l’ensemble de l’archipel de ( 4 îles des Comores MAORE -NDZOUANI -MOILI -NGAZIDJA 92 % de l‘ensemble du peuple DES DJINES DES COMORES ont voter OUI )
    Sur l’ensemble des îles
    Alors la France devient furieux il profite la manœuvre des ces complices à MAORE
    Pour consolider sa position de suprématie sur le contrôle du canal de MOZAMBIQUE

    DJINES DE MAORE : réveillez vous ouvrer vos yeux et vos oreilles car MKOLO et ces colonisatrices on bien suit diviser et trahirent depuis l ’ époque colonial à nos jours les peuples des DJINES DE MAORE rien que pour s’enrichirent sur les dos de l’ensemble de notre nation KOMORE MASSYAWA MANE
    On vous achètent par des coup de R M I et 500€ de SMIC pour que vous rester français
    Et le gros bénéfices c’est pour la France et ces complices qui sont à MAYOTTE pour contrôler le canal de MOZAMBIQUE

    OUI j’accuse devant l’opinion nationale et internationale de haute trahison
    Au partie UMPDP -MARCEL HENRIE - YOUNOUSSA BAMANA et ces complices d’avoir trahie les partis : PASOCO - UMMA - MOLINACO - RDPC- et les peuple des Comores entier
    De vendre ( L’ ILE DE MAYOTTE) pour leur intérées personnel car ces gents là ne recules devant rient pour arriver à leurs objectifs
    Les regrettés : son excellence AHMEDE ABDAHALLA ABDOURAHMAN - son excellence SAID MOHAMED DJAFAR son excellence ALI SOILIHI MTSACHIOI son excellence
    MOHAMED TAKI ABDOULKARIM paix à leur âme ont payées de leur vie la trahison de soi disant dirigeant de MAORE pour leur haute trahison …

    MAORE département français :
    Encore les même personne d’une autre génération de la même famille qui veux lapider MAYOTTE et son peuple qu’ont veulent faire croire franciser à tout prix
    Au jourd’hui : ou sont les MAORES ??? À Marseille à Saint Denis de la REUNION
    Ils sont entre MABAOI et BATA -BATA et DIVAYE ont les déposséder des leurs terres de leurs BANGAS et même leur culture pour leurs faire croire qu’ils sont français !!! Bon dieux les MAORES
    Sont bien souveraines depuis 1974 dates à laquelle l’ensemble des ILES COMORES A
    DISENT (OUI) à leur souverain té territorial internationalement
    Au DJINES DES MAORE : vos frères et sœurs des Comores souffrent depuis 32 ans des souffrances de malheurs

    Voir en ligne : ILE AUTONOME DE MAYOTTE

    Article
    Un message, un commentaire ?