Comores

Pour un renforcement des échanges

Le Maire de La Courneuve aux Comores

Témoignages.re / 29 juin 2009

Au cours de son périple dans diverses régions de l’île, Gille Poux, Maire de La Courneuve, une commune qui compte beaucoup de ressortissants des Comores, a annoncé un don de deux cent mille euros pour appuyer un projet d’adduction d’eau dans le Wachili.

La délégation de La Courneuve, dirigée par son premier édile, Gille Poux, était composée de Amina Mouigni, adjointe au Maire, de Djamal Mhoudine, conseiller municipal, tous deux franco-comoriens, ainsi que du docteur Bremau, directeur général des services de santé de la commune, et de Lambert, directeur technique de la commune.
En raison du nombre important de ressortissants comoriens, cette commune française entretient de bonnes relations avec l’archipel. En effet, l’année dernière, une délégation de l’Association des Maires de Ngazidja, conduite par son président Mohamed Said Mchangama, s’était rendue en France.
Au programme de cette visite, il y a eu des sessions de formation organisées par la Commune de La Courneuve pour renforcer les capacités des élus comoriens.
Cette rencontre en terre comorienne avait pour but, selon le maire de La Courneuve, « de renforcer les échanges avec ces communes et voir comment les soutenir dans leurs efforts de développement ». L’acte le plus symbolique de ce séjour reste sans nul doute le don de 200.000 euros qui vont sauver un grand projet d’adduction d’eau en faveur de six villages du Wachili. Ce projet parrainé par la diaspora de cette région et Hydraulique sans Frontière est financé à hauteur de 1 million d’euros par la Commission Européenne, sous réserve d’une contribution locale de 25%.
Cet accompagnement technique et financier venant de La Courneuve est très apprécié dans la mesure où les communes des Comores sont toujours dans une phase pilote.

La création de communes

Bien que prévue dans toutes les constitutions successives, les communes n’ont jamais eu une existence formelle. Depuis trois ans déjà, le Programme de Coopération Décentralisée PCD financé par l’Union Européenne appuie les acteurs locaux pour leur mise en place effective et fonctionnelle. Le maire d’une Commune du Nord estime que le gros du travail a été réalisé par l’ancien ministre chargé de la Décentralisation, Saandi Assoumani, en particulier le redécoupage concerté et consensuel des communes pour leur assurer une viabilité économique. Il regrette le fait que l’Exécutif de l’île laisse retomber cette dynamique.

De notre correspondant
A. Mohamed