Comores

Une contribution de la coopération régionale à la démocratie

Élections législatives

Témoignages.re / 19 avril 2004

Depuis hier et jusqu’à dimanche prochain se tiennent les élections législatives dans l’Union des Comores. Dans un communiqué diffusé à la presse vendredi, sous la signature de son secrétaire général Wilfrid Bertile, la Commission de l’océan Indien (COI), rappelle sa contribution aux côtés des dirigeants de plusieurs pays à cette avancée décisive pour la démocratie dans notre région.

"La Commission de l’océan Indien a participé, aux côtés de l’Union africaine, des Premiers ministres ou des représentants des gouvernements des pays membres de la COI, sous l’égide du président de la République d’Afrique du Sud Thabo Mbéki, à la conclusion de l’Accord du 20 décembre 2003 sur la poursuite du processus de réconciliation aux Comores.
La COI fait ainsi partie du Comité de Suivi pour la mise en œuvre de cet accord qui s’est réuni à plusieurs reprises aux Comores.
À l’occasion des élections législatives de l’Union des Comores qui se dérouleront les 18 et 25 avril 2004, la COI a envoyé des observateurs à la demande du Comité de Suivi. Il s’agit de : Angeline Justin (Madagascar), Paul Hoarau (France/Réunion), B.K. Pudaruth (Maurice), Anaclet Tirant (Seychelles)
Ces observateurs veilleront au bon déroulement des opérations électorales et feront un rapport.
Après l’envoi d’observateurs en décembre 2001 pour le référendum sur la Constitution des Comores, la participation à la recherche d’une solution aux événements de Madagascar du premier semestre 2002, son implication dans la conclusion de l’Accord du 20 décembre dernier aux Comores, la Commission de l’océan Indien se comporte ainsi en organisation régionale de proximité et développe son rôle politique et diplomatique voulu par son acte fondateur, les Accords de Victoria de 1984".