Initiative de la Zone de libre-échange continentale africaine

Madagascar devient membre de l’Alliance stratégique pour l’Afrique digitale

2 mars

Madagascar intègre l’Alliance stratégique pour l’Afrique digitale (SATA) après la signature de la convention d’adhésion lors du Mobile World Congress (MWC) à Barcelone, en Espagne, a déclaré mardi le ministère malgache du Développement numérique, des Postes et des Télécommunications.

Selon un rapport de l’alliance, il s’agit d’une initiative de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA) visant à établir un marché unique du numérique sur le continent.

Le ministre malgache du Développement numérique, des Postes et des Télécommunications, Tahina Razafindramalo, a souligné lors d’une interview accordée à la presse après l’événement que cette adhésion visait en premier lieu à accéder au marché unique du numérique africain en partageant des données à travers la technologie.

Cette intégration permettra de faciliter les échanges commerciaux entre Madagascar et les autres nations du continent dans les deux sens, a-t-il ajouté.

Selon M. Razafindramalo, l’Etat malgache, en instaurant la confiance avec d’autres nations, facilite le climat des affaires dans la zone.

La SATA regroupe jusqu’à présent onze pays africains à revenus intermédiaires, soit un marché qui totalise plus de 154 millions de personnes, indique le rapport de l’alliance.

L’initiative favorise la confiance entre les gouvernements et les opérateurs respectifs des pays membres, l’interopérabilité entre leurs services et l’innovation, ouvrant ainsi de nouvelles opportunités commerciales dans des domaines variés tels que le commerce électronique, les paiements numériques, les services financiers, la santé et l’éducation en ligne, ajoute le document.

A la Une de l’actuNumérique et digitalisationMadagascar

Signaler un contenu

Un message, un commentaire ?