Revue à mi-parcours du Document de stratégie pays 2022-2026

Madagascar : résultats positifs dans le partenariat avec la Banque africaine de développement

11 mai

Le gouvernement de Madagascar et la Banque africaine de développement sont convenus de consolider les résultats obtenus à mi-parcours du Document de stratégie pays 2022-2026 et d’en maintenir les orientations stratégiques pour la période restant à couvrir d’ici à 2026. C’est ce qui ressort de l’atelier portant sur la restitution des résultats de la revue à mi-parcours du DSP combinée à la revue de la performance du portefeuille pays pour l’année 2024, organisé le 6 mai 2024 à Madagascar.

Lors des deux premières années du DSP, les projets financés par la Banque ont notamment contribué à l’aménagement de plus de 20 000 hectares de terres irriguées, à la construction et à l’aménagement de plus de 270 kilomètres de routes et à la création de milliers d’emplois directs et indirects. Grâce à la mise en œuvre des projets agricoles, en particulier le Projet jeunes entreprises rurales dans le Moyen-Ouest et le Projet du Programme d’entreprenariat des jeunes dans l’agriculture et dans l’agro-industrie, la Banque a contribué à l’accroissement de la production de riz de quatre millions de tonnes en 2021 à 5,32 millions de tonnes en 2023.

Dans le domaine du genre, l’appui de la Banque a permis un accompagnement technique et financier de 354 micros, petites et moyennes entreprises agricoles dirigées par des femmes, permettant la création de 7 584 emplois féminins. Dans le secteur du transport, la réalisation du Projet d’aménagement de corridor et de facilitation du commerce a permis une hausse significative du trafic moyen des poids lourds sur la route nationale 9, passant de 27 à 108 véhicules par jour.

Lors de cet atelier, les deux parties se sont également accordées à maintenir inchangés les secteurs de concentration de la Banque pour les deux prochaines années : le transport, l’énergie, l’agriculture et l’industrie. Les deux domaines prioritaires du DSP 2022-2026 restent fixés autour du développement des infrastructures de transport et d’énergie pour la croissance inclusive, et du soutien à la transformation de l’agriculture et au développement de l’industrie manufacturière.

L’atelier était présidé par Rindra Hasimbelo Rabarinirinarison, ministre de l’Économie et des Finances de Madagascar et gouverneur de la Banque. Plusieurs membres du gouvernement malgache, des ambassadeurs, des responsables d’organisations internationales, des représentants de l’administration publique et du secteur privé, ainsi que l’équipe de la Banque africaine de développement y ont pris part.

Au cours de son intervention, Rindra Hasimbelo Rabarinirinarison a indiqué que le gouvernement malagasy restait déterminé à poursuivre son partenariat stratégique avec le Groupe de la Banque, avec l’objectif de combler le retard dans la transformation structurelle de son économie, tout en créant les conditions nécessaires pour une croissance plus inclusive et partagée. « Les perspectives sont nombreuses et plusieurs défis restent à relever. D’où la pertinence de la revue de performance du portefeuille pour orienter et améliorer, de manière concertée, la mise en œuvre des projets pour maximiser les résultats attendus des projets », a affirmé la ministre.

La revue a été menée dans une approche participative à travers de larges consultations de toutes les parties prenantes — gouvernement, secteur privé, société civile, partenaires techniques et financiers. Des sessions sectorielles et thématiques, et des rencontres bilatérales ont également été initiées, ainsi que l’atelier de la revue de performance du portefeuille pour aboutir à la préparation d’un Plan annuel d’amélioration de la performance du portefeuille de Madagascar.

« Je me réjouis de constater que l’évaluation de la mise en œuvre de la stratégie 2022-2026, après deux années, est positive. Cela indique que les objectifs du programme opérationnel à mi-parcours de la Banque à Madagascar sont largement atteints, non seulement en termes de ressources mobilisées, mais également en termes de réalisations sur le terrain et d’impact sur les populations », a déclaré Adam Amoumoun, responsable du bureau pays de la Banque africaine de développement à Madagascar.

Le 1er mai 2024, le portefeuille actif du Groupe de la Banque à Madagascar comptait vingt opérations pour un montant total d’environ 830 millions de dollars américains.

Madagascar

Signaler un contenu

Un message, un commentaire ?