Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > International > Madagascar-Grande Ile

Batsirai à Madagascar : l’UNICEF se mobilise

Aide d’urgence pour 75.000 personnes

vendredi 11 février 2022


En réponse à l’urgence à Madagascar, à la suite du passage du Batsirai dans le Sud-est et le sud du pays, « nous devons répondre aux besoins immédiats, mais aussi planifier sur le long terme en reconstruisant mieux, y compris avec des bâtiments plus résilients. », a déclaré Jean-François Basse, représentant de l’Unicef à Madagascar.


Avec ses partenaires dans le pays, cette agence des Nations Unies pour l’enfance œuvre actuellement en toute urgence pour soutenir environ 75 000 personnes ayant besoin d’une aide humanitaire suite à l’impact dévastateur du cyclone Batsirai.

Dans un communiqué, il indique qu’ « en collaboration avec le gouvernement Malagasy, les agences sœurs des Nations Unies et les ONG partenaires, les équipes de terrain de l’Unicef, basées dans les zones touchées, évaluent actuellement l’étendue des dégâts et les besoins à traiter, tout en répondant à ceux qui sont les plus urgents ».

Outre les habitations individuelles, les bâtiments administratifs, les écoles et les centres médicaux sont principalement endommagés ou détruits, « ce qui a un impact direct sur la vie des enfants », regrette Unicef Madagascar. « Nous ne connaissons toujours pas vraiment l’ampleur de cette crise », a déclaré le Représentant de Unicef, « mais il est clair que reconstruire des vies et des infrastructures nécessitera des efforts intensifs. »

Les partenaires estiment que les besoins les plus pressants sont notamment « l’eau salubre et potable », l’ « assainissement adéquat pour éviter les flambées de maladies d’origine hydrique, ainsi que la fourniture de médicaments, de nourriture, d’appareils de cuisson et d’autres articles ménagers de base pour la survie. On peut également avoir recours aux transferts monétaires pour soutenir la reconstruction et le rétablissement des services sociaux de base, tels que l’éducation et la protection de l’enfance. »

« Nos équipes sur le terrain travaillent main dans la main avec des partenaires gouvernementaux pour porter assistance aux personnes les plus gravement touchées par cette crise”, a déclaré Jean François Basse. « Avec les dégâts touchant des zones aussi vastes, nous devons nous assurer qu’il y a équité dans la réponse et que personne n’est laissé pour compte »

Source : Agence Taratra


Un message, un commentaire ?

signaler contenu

Plan


Facebook Twitter Linkedin Google plus