Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > International > Madagascar-Grande Ile

Francis Razafiarison : « Faire reconnaître la culture de Madagascar au niveau mondial »

3 questions au Directeur général de la Culture au ministère malgache de la Communication et de la Culture

mardi 13 septembre 2022


Francis Razafiarison, Directeur général de la Culture au ministère malgache de la Communication et de la Culture, explique les objectifs poursuivis par la politique de reconnaissance au niveau mondial de la culture de Madagascar. Il s’agit de soutenir la fierté des Malgaches pour leur patrimoine, tout en développant le tourisme culturel.


Francis Razafiarison, Directeur général de la Culture au ministère malgache de la Communication et de la Culture (photo Fy, Agence Taratra)

Quel est le sens de la candidature du hira gasy au Patrimoine immatériel de l’humanité ?

Francis Razafiarison : L’objectif est de faire connaître la culture malgache au travers du hira gasy. Ce sera une meilleure visibilité pour le pays, avec des retombées positives pour le tourisme. Nous voulons mieux vendre l’image de Madagascar pour soutenir le développement économique.

Quelles conséquences pour le peuple malgache ?

Francis Razafiarison : La reconnaissance internationale du kabary par son inscription sur la liste du Patrimoine immatériel de l’humanité, et la candidature du hira gasy sont une fierté pour la population malgache. Notre culture est reconnue au niveau mondial. Ceci va permettre de mieux situer Madagascar, de mieux vendre la destination. Ce seront aussi de nouvelles sources de revenu pour la population, avec l’arrivée de touristes venus découvrir le hira gasy

La colline royale sacrée d’Ambohimanga est le seul site de Madagascar inscrit au Patrimoine mondial par l’UNESCO. Madagascar a-t-il déposé d’autres candidatures ?

Francis Razafiarison : La priorité est l’inscription de l’église catholique d’Ambodifotatra située dans l’île de Sainte-Marie. C’est la première église catholique construire en pierres à Madagascar. Elle date du milieu du 19e siècle. Elle est le témoignage de l’implantation de la religion catholique à Madagascar et elle est un symbole fort pour tous les pratiquants du pays.


Un message, un commentaire ?

signaler contenu

Plan


Facebook Twitter Linkedin Google plus