Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Cliquez et soutenez la candidature des Chagossiens au Prix Nobel de la Paix

Accueil > International > Madagascar-Grande Ile

L’Etat malgache et le Fonds saoudien pour le développement lancent les travaux du pont du fleuve Mangoky à Madagascar

L’Arabie saoudite s’engage en Afrique

lundi 21 août 2023


En présence du président de la République de Madagascar, Andry Rajoelina, le Fonds saoudien pour le développement (SFD), représenté par son directeur général des opérations africaines, M. Mohammed Alshammari, a posé ce 21 août la première pierre pour lancer la construction du nouveau pont Mangoky à Madagascar. Le pont Mangoky sera financé par l’entremise d’une collaboration entre diverses entités partageant toutes la même vision du développement durable pour la planète. D’une longueur de 800 mètres, il sera le plus long du pays.


Le pont Mangoky sera financé par l’entremise d’une collaboration entre diverses entités partageant toutes la même vision du développement durable pour la planète. Le Fonds saoudien pour le développement (SFD) a contribué à hauteur de 20 millions de dollars US au projet, s’inscrivant ainsi dans le cadre d’une contribution collective de plusieurs donateurs. Dans son intégralité, la contribution réalisée constitue une avancée cruciale pour les infrastructures du pays, stimulera la croissance économique et améliorera la vie de millions de personnes dans le sud-ouest de Madagascar.

Le premier ministre de la République de Madagascar, Christian Ntsay, le ministre des Travaux publics de la République de Madagascar, le colonel Andrianatrehina Ndriamihaja Livah, et d’autres officiels ont également assisté à la cérémonie d’inauguration.

Développer agriculture et tourisme

Le pont reliera les régions Atsimo-Andrefana et Menabe, où se situent certains des atouts agricoles et touristiques les plus précieux du pays. L’ouvrage réduira également la durée des trajets et améliorera les liaisons de transport entre ces deux régions. Le pont jouera aussi un rôle clé dans le renforcement des moyens de subsistance des agriculteurs locaux en leur permettant de commercialiser plus rapidement et facilement leurs produits. Autre avantage majeur, l’infrastructure soutiendra le développement du secteur touristique en améliorant l’accès aux nombreuses attractions de ces régions.

Côté sécurité, le pont contribuera sensiblement à réduire le nombre d’accidents de la route ainsi que les embouteillages, fournissant ainsi un système de transport plus efficace. Dans l’ensemble, il offrira à la population un moyen plus sûr et plus fiable de se déplacer d’une région à l’autre.

En plus de promouvoir la croissance économique et de renforcer la sécurité, le pont Mangoky apportera aussi un éventail d’avantages sociaux, en simplifiant l’accès aux services de base, comme l’éducation et les soins de santé. De plus, le nouveau pont contribuera également à atteindre les Objectifs de développement durable des Nations unies, en particulier l’ODD 9 (Industrie, innovation et infrastructure) et l’ODD 11 (Villes et communautés durables).

Le pont le plus long de Madagascar

À cette occasion, le président de la République de Madagascar, Andry Rajoelina, a déclaré : « Je tiens à exprimer toute ma gratitude aux partenaires de développement, notamment le Fonds saoudien pour le développement, pour leur soutien à la construction du pont Mangoky. Il s’agit d’un jalon majeur dans nos efforts visant à améliorer les infrastructures de Madagascar, et nous devons continuer de travailler en étroite collaboration avec les partenaires de développement afin de bâtir un avenir prospère dans chaque région du pays. »

Le ministre des Travaux publics de la République de Madagascar, le colonel Andrianatrehina Ndriamihaja Livah, a également fait part de sa satisfaction : « Cette journée marque le lancement de la construction du pont du fleuve Mangoky, qui fait partie intégrante du projet de développement des infrastructures routières. Avec ses plus de 800 mètres, il deviendra le pont le plus long de Madagascar. La construction démarrera grâce au financement du SFD et d’autres donateurs de premier plan. Cette infrastructure facilitera le commerce entre Atsimo-Andrefana et le reste du pays, et stimulera le tourisme de la région, ainsi que son potentiel agricole. Le gouvernement malgache met tout en œuvre pour lutter contre l’isolement. C’est pour cette raison que nous encourageons vivement les personnes à prendre soin de ces infrastructures et à les protéger dans l’optique du développement du Sud du pays. »

Partenariat avec l’Arabie saoudite

Pour sa part, le directeur général des opérations africaines du SFD, Mohammed Alshammari, a déclaré : « La construction du pont Mangoky s’inscrit parfaitement dans le cadre de l’engagement du SFD à soutenir le développement durable dans les pays en voie de développement. Le pont améliorera les liaisons de transport entre les deux régions à Madagascar, génèrera de la croissance socioéconomique et stimulera les secteurs clés comme le tourisme. Ce projet illustre nos valeurs communes de partenariat, de coopération et de durabilité, et représente le fruit de relations étroites et d’un partenariat de longue date qui existe entre le SFD et Madagascar depuis plus de 47 ans. »

Au cours de ces quatre dernières décennies, le SFD à financer six projets de développement à Madagascar, pour un montant total de 69 millions dollars US, notamment dans l’énergie, les transports, le développement d’infrastructures et le secteur manufacturier. Cette dernière coopération, qui a pour objectif la construction du pont Mangoky, viens réaffirmer l’importance de la coopération et de la solidarité internationales pour atteindre les objectifs de développement durable et promouvoir la croissance économique et sociale dans le monde entier.


Un message, un commentaire ?

signaler contenu

Plan


Facebook Twitter Linkedin Google plus