Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > International > Madagascar-Grande Ile

« Madagascar face à ces ressources pétrolières »

Crise énergétique et climatique

vendredi 30 septembre 2022


Un article de l’Agence dépêche informative Taratra fait part d’une situation à laquelle sont confrontés plusieurs pays dans notre région, et notamment Madagascar. Les ressources en pétrole sont une source de revenu mais également de pollution et contribuent au réchauffement climatique : comment résoudre ce dilemme ?


« Face à la crise énergétique et climatique, les ressources pétrolières dont dispose Madagascar sont-elles une solution ? La question a été portée à l’attention de plusieurs acteurs issus des représentants de plusieurs entités à la fois publiques, privées, institutionnelles, organisations et associations.

Une étude menée par un bureau d’expert en exploitation en énergie fossile faisait l’objet d’une piste de réflexion et de levier de débat au cours d’une séance de rencontre organisée par le bureau du WWF Madagascar ce 29 septembre. En substance, les participants s’accordaient à dire que Madagascar devrait profiter de sa ressource naturelle pétrolière. Les avis ont été toutefois partagés sur la manière de comment gérer à la fois le problème lié à la préservation de l’environnement et la satisfaction des besoins croissant au fil des années. »

Source : Agence Taratra

Lire la suite sur https://depeche-taratra.mg/madagascar-face-a-ces-ressources-petrolieres/


Voir en ligne : https://depeche-taratra.mg/madagasc...


Un message, un commentaire ?

signaler contenu

Messages

  • l’exploitations des ressources naturelles qui peuvent constituer un danger mortel pour notre planète doit faire l’objet d’une réglementation et d’un contrôle international.

    C’est le cas du pétrole et des nombreuses autres matière premières ( la plupart des gaz , les minerais radioactifs tel que l’uranium , le plutonium...).

    Pour protéger notre planète , il faut que les pays qui possèdent ces matières premières dangereuses acceptent que leur gestion soit placée sous le contrôle d’une organisation internationale qui disposent de puissants moyens coercitifs pour sanctionner ceux qui ne respecteraient pas les règles imposées pour la sécurité de tout le monde .

Plan


Facebook Twitter Linkedin Google plus