Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > International > Madagascar-Grande Ile

Madagascar : la Banque africaine de développement soutiendra prioritairement l’énergie, les transports, l’agriculture et l’industrie

Une nouvelle stratégie d’intervention pour la période 2022-2026

mercredi 18 mai 2022


Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement a approuvé le 11 mai dernier, à Abidjan, le Document de stratégie-pays pour la période 2022-2026 pour Madagascar, son nouveau cadre d’intervention pour la Grande île. Les interventions de la Banque pour les cinq prochaines années à Madagascar vont se concentrer sur deux domaines prioritaires : le développement des infrastructures d’énergie et de transports pour soutenir la croissance inclusive, et le soutien à la transformation de l’agriculture et au développement de l’industrie manufacturière. Un communiqué de la Banque africaine de développement donne le détail des mesures.


« Le nouveau document de la Banque africaine de développement a été élaboré dans un cadre participatif comprenant les autorités gouvernementales, le secteur privé, la société civile et les partenaires au développement de Madagascar. La stratégie est alignée sur le Plan émergence de Madagascar dont la vision à long terme est de faire du pays, une économie potentiellement émergente à l’horizon 2030.
Saluant l’approbation de la nouvelle stratégie, Adam Amoumoun, responsable pays de la Banque africaine de développement à Madagascar a souligné l’importance de poursuivre et consolider le soutien de la Banque au pays. Tout en ciblant les domaines à forte valeur ajoutée pour la relance de l’économie et la création d’emplois, la stratégie va répondre aux défis de résilience et d’inclusion sociale et économique des populations. »

Industrialisation et énergies renouvelables

« Le premier domaine prioritaire de la stratégie est relatif à l’accélération de la transformation structurelle de l’économie, soutenue par l’industrialisation afin de créer des emplois décents et verts et de remédier aux défis de la fragilité. Pour y parvenir, la Banque entend concentrer son action au renforcement de la compétitivité de l’économie et à l’amélioration de la qualité de vie en favorisant la création d’emplois, grâce à des projets de développement des infrastructures d’énergie et de transport résilientes et sobres en carbone. L’accent sera mis sur le soutien à l’innovation afin de favoriser le développement de ressources énergétiques renouvelables et d’infrastructures de transport durables.

Intégration régionale et Zone de libre-échange continentale africaine

Dans le cadre du deuxième domaine prioritaire, la Banque envisage de soutenir la création de conditions favorables à l’investissement privé dans l’agriculture et dans l’industrie afin de stimuler la croissance et la création d’emplois verts et décents. Une attention particulière sera accordée au renforcement de la diversification géographique du commerce par l’intégration régionale et la promotion de l’économie circulaire dans les chaînes de valeur agricole et de technologies d’industrie verte. La Banque africaine de développement soutient la mise en œuvre de politiques visant à aider le pays à mieux tirer parti de l’Accord de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf), en fournissant au marché africain des produits industriels compétitifs. »

716 millions de dollars engagés au 17 mai 2022

« Pour la mise en œuvre du Document de stratégie-pays 2022-2026, la Banque renforcera son positionnement en tant que catalyseur afin de mobiliser des ressources supplémentaires pour soutenir le développement de Madagascar. Étant donné le rôle que le secteur privé devra jouer dans le processus de transformation structurelle, d’industrialisation et de création d’emplois décents et verts, la Banque mobilisera ses instruments de garantie (garantie partielle de risque et garantie partielle de crédit) pour attirer les financements du secteur privé.
A la date du 17 mai 2022, le portefeuille actif du Groupe de la Banque africaine de développement pour Madagascar compte 20 opérations, avec des engagements de plus de 716 millions de dollars américains. Les secteurs couverts sont : transport (49 %), énergie (24,9 %), agriculture (13,5 %), gouvernance (6,2 %), industrialisation (6,0 %), eau et assainissement (0,3 %) et environnement (0,1 %). »


Un message, un commentaire ?

signaler contenu

Plan


Facebook Twitter Linkedin Google plus