Maurice

Fazila Jeewa-Daureeawoo première femme vice-Premier ministre de Maurice

Le remaniement ministériel à la Une de l’actualité

Témoignages.re / 20 novembre 2017

La semaine passée a été marquée en l’Île Maurice par un remaniement ministériel qui a vu la nomination, pour la première fois dans l’histoire du pays, d’une femme au poste de vice-Premier ministre et de l’entrée d’une troisième femme dans le gouvernement qui compte 24 ministres.

JPEG - 83.1 ko

Ce remaniement ministériel est intervenu suite à la démission de l’ancien vice-Premier ministre, Showkatally Soodhhun, il y a une semaine, à la demande du Premier ministre, Pravind Jugnauth. Mme Fazila Jeewa-Daureeawoo est propulsée au poste de vice-Premier ministre en remplacement de M. Soodhun et Mme Roubina Jadoo-Jaunboccus fait son entrée au Cabinet comme ministre de l’Egalité des Genres à partir de vendredi 17 novembre.

« Nous avons marqué l’histoire en nommant une femme à la présidence de la République, une autre femme comme présidente de l’Assemblée nationale, nous faisons à nouveau l’histoire en nommant une femme pour la première fois comme vice-Premier ministre », a souligné le Premier ministre, Pravind Jugbauth, dans une déclaration rapportée par tous les médias. « A chaque fois que nous avons l’occasion de mettre en valeur les compétences d’une femme, nous l’avons fait. Nous le faisons maintenant et nous le ferons à nouveau », a-t-il poursuivi, cité par le quotidien Le Mauricien.

Dans le même journal, la vice-Premier ministre, Fazila Jeewa-Daureeawoo, parle d’un jour historique. Le Premier ministre a cru en la capacité des femmes en nommant la première femme vice-Premier ministre. Je suis très contente et j’assumerai mes responsabilités comme il le faut », a-t-elle promis. De son côté, Mme Roubina Jadoo-Jaunboccus a dit que sa nomination était une nouvelle étape dans sa carrière politique. « C’est un grand jour pour les femmes », a-t-elle déclaré.

Le quotidien Le Défi rapporte les propos de la nouvelle ministre, qui a dit que « le Premier ministre m’a choisie uniquement à cause de mes compétences. Il m’a fait confiance après le travail que j’ai accompli en tant que citoyenne qui respecte la loi. Maintenant, je suis là pour travailler », a-t-elle déclaré.

Brossant un portrait de la nouvelle vice-Premier ministre, Le Défi écrit qu’elle est avouée de profession et mère de deux enfants. « Elle est connue pour sa très grande discrétion », ajoute ce journal. Quant à la nouvelle ministre Roubina Jadoo-Jaunboccus, ce journal écrit qu’elle est avocate de profession et elle a fait l’actualité ces derniers temps, « non pas pour ses réalisations en tant que parlementaire, mais pour ses visites répétées à des trafiquants de drogue en prison avant qu’elle ne se lance en politique ». 

Selon Le Mauricien, c’est le 8e remaniement ministériel qui a lieu dans l’île depuis l’élection de ce gouvernement en décembre 2014. Et au quotidien Le Défi de rappeler les différentes dates de ces remaniements ministériels, après avoir écrit que « ce gouvernement a eu un Cabinet qui a changé de face à de nombreuses reprises depuis son accession au pouvoir. Outre les scandales qui ont poussé certains ministres à démissionner, il y a eu le départ du Parti mauricien social démocrate (PMSD) du gouvernement en décembre 2016, puis la passation des pouvoirs entre père et fils qui ont refaçonné le gouvernement ».