Maurice

Maurice adapte sa fiscalité à la lutte contre l’effet de serre

Baisse des taxes sur les voitures électriques

Témoignages.re / 28 mai 2009

Quelques mois après le vote à La Réunion d’un octroi de mer privilégiant le principe du pollueur-payeur et récompensant ceux qui font des efforts pour protéger l’environnement, le gouvernement mauricien décide de faire évoluer sa fiscalité selon cette orientation.

Le gouvernement mauricien a annoncé un programme d’audit de l’utilisation de l’énergie dans tous les ministères et services d’Etat de l’île, en vue de réduire le gaspillage et de promouvoir l’énergie solaire.
Le ministre mauricien des Finances, Ramakrishna Sithanen, a annoncé vendredi soir, lors de la présentation du budget pour les six prochains mois, que le ministère des Travaux publics va lancer un programme mandatant les consultants à entreprendre un audit sur la consommation énergétique des entreprises, surtout dans le secteur des industries manufacturières et du tourisme.
Il a indiqué qu’après avoir l’an dernier réduit de moitié les taxes, les impôts indirects, la taxe sur les véhicules et les frais d’immatriculation des véhicules à consommation hybride, le gouvernement allait étendre les mesures aux véhicules électriques.
« Pour encourager l’économie d’énergie aux périodes de grande consommation, la télévision nationale va diffuser un message d’accueil interactif, indiquant l’utilisation maximale en temps réel et invitant les utilisateurs à gérer de manière plus efficace leur consommation pendant ces moments », a-t-il déclaré.
Le ministre a rappelé que l’accueil réservé au programme de chauffe-eau solaire lancé l’an dernier, dans lequel le gouvernement alloue à chaque foyer 315 dollars américains pour l’achat d’un chauffe-eau solaire, a été un succès.
« Quelque 29.000 demandes ont été enregistrées alors que nos prévisions n’étaient que de 20.000. Quelque 14.000 demandes ont été déjà approuvées », a-t- il révélé.