Pour le cessez-le-feu et la décolonisation en Palestine

25 novembre : La Réunion solidaire des Palestiniens

25 novembre 2023, par Manuel Marchal

Le 7 octobre, de nombreux Israéliens ont été convaincus qu’ils ne sont plus en sécurité en Israël, même si leur armée possède la bombe atomique et est une des mieux équipées du monde. En Palestine, la réaction aux attaques terroristes du Hamas s’est traduite par de nombreux bombardements en zone urbaine, où plus de 2 millions de personnes s’entassent dans un ghetto à Gaza. Ce 25 novembre, les Réunionnais sont invités à apporter leur solidarité aux Palestiniens et pour adresser un message de paix.

« Un accord pour une trêve de 4 jours a été trouvé, pour permettre un échange d’otages et l’acheminement des aides humanitaires. C’est une bien maigre consolation quand on connaît la volonté du premier ministre israélien. Il veut continuer de massacrer la population. C’est intolérable et nous devons rester mobilisés pour faire savoir qu’à La Réunion, nous sommes contre cette guerre et contre la colonisation d’un peuple par un autre », indique Julie Pontalba, présidente du Mouvement réunionnais pour la Paix ».
Ce 25 novembre, à l’appel de Réunion Solidarité Palestine et du Mouvement réunionnais pour la Paix notamment, a lieu une manifestation de soutien au peuple palestinien et pour le cessez-le-feu à Gaza. Elle prendra la forme d’un rassemblement cet après-midi devant l’Hôtel de Ville de Saint-Pierre, puis d’une marche dans les rues de la capitale du Sud. Cette manifestation rappellera la nécessité d’aller au plus vite vers la paix, pour la coexistence de deux États en Palestine.
Pour le moment, Israël est le seul État existant dans ce petit territoire, et son armée dispose de l’arme nucléaire. Depuis 1947, un peuple vit sous l’occupation dans ce territoire où il vivait bien avant l’arrivée d’immigrants européens.

Des Israéliens victimes d’un pogrom en Israël

Pour justifier la spoliation des terres des Palestiniens et l’installation de l’État d’Israël dans leur pays, le principal argument était d’offrir un lieu où les juifs avaient la certitude d’être protégé de toutes les persécutions. 75 ans après la création dans la violence de l’État d’Israël, malgré la bombe atomique, un pogrom s’est déroulé en Israël. Ce fut le 7 octobre dernier, lors des attaques terroristes du Hamas.
Les créateurs d’Israël étaient originaires d’Europe et avaient subi des persécutions à cause de leur religion et aussi, de la convoitise que suscitaient les biens de ceux d’entre eux qui étaient riches. Avec la possession de l’arme atomique et d’une des armées les mieux équipées au monde, ils pensaient que leurs enfants vivant en Israël ne vivraient pas les pogroms et autres exactions. Or, en 2023, un pogrom a eu lieu sur le territoire contrôlé par l’armée israélienne.

Armes de destruction massive en Méditerranée

Ces attaques terroristes ont intensifié le colonialisme de l’extrême droite au pouvoir à Tel-Aviv. Elle a donné l’ordre à l’armée de bombarder Gaza. Des hôpitaux et des ambulances sont visées. Plus de 2 millions de personnes vivent dans la peur du passage des bombardiers et des hélicoptères, qui larguent leur cargaison mortelle en pleine zone urbaine et sur des camps de réfugiés palestiniens. Washington a dépêché 2 portes-avions nucléaire pour soutenir les colonialistes israéliens. Des armes de destruction massives entrent en Méditerranée, zone Sud de l’Europe.
Plusieurs milliers de morts sont à déplorer depuis le 7 octobre.
Ce 25 novembre à Saint-Pierre, les Réunionnais joindront leurs voix aux nombreuses autres dans le monde pour dire oui à la paix, stop à la guerre, stop à la colonisation, et pour la création en Palestine d’un État palestinien aux côtés de l’État d’Israël.

M.M.

A la Une de l’actu

Signaler un contenu

Un message, un commentaire ?