Monde

A contre-courant de l’histoire…(1)

Ary Yée Chong Tchi Kan / 19 août 2020

A 2 mois de la présidentielle américaine, le Président sortant s’attaque aux intérêts chinois avec une rare violence, qu’il fait craindre le pire pour son propre pays.

JPEG - 76.9 ko
Tony Xu, président de l’activité de calcul informatisé Ascend de Huawei.

Lundi soir, les membres du personnel du consulat de Chine à Houston sont rentrés au pays. Le 21 juillet, Trump a fait fermer leur établissement diplomatique. Ils ont été accueillis à l’aéroport de Beijing par Wang Yi, Conseiller d’Etat et Ministre des Affaires Etrangères. L’évènement est de taille, car le consulat de Houston a été le premier ouvert après l’établissement des relations diplomatiques. Bien que la Chine maîtrise l’art du sang froid, de surcroît dans un contexte électoral, elle a quand même fini par riposter en faisant fermer le Consulat américain de Chengdu. Le message est clair : la Chine contemporaine n’acceptera plus l’humiliation comme par le passé. Elle est maîtresse du temps et de l’action.

Un exemple. Le même jour, un article du journal le Monde est consacré aux « géants de la technologie américaine qui redoutent les conséquences des sanctions contre la Chine », après les attaques contre les mastodontes populaires Tik Tok et We Chat. Ils l’ont dit à Trump le 13 août à l’occasion d’une visio-conférence, surtout s’il y a un prolongement aux échanges commerciaux avec les maisons-mères Tencent et ByteDance. En clair, la suprématie technologique chinoise est bien réelle. Il faut composer. Les sanctions contre Huawei ne l’a pas empêché de ravir la première place de producteur de smartphones à Samsung, en avril, tout en restant leader mondial chez les équipementiers.

Mais c’est probablement l’information parue, hier mardi, qui fera réfléchir sur la conduite à tenir. Un communiqué annonce que « Huawei lance le logiciel Ascend AI généraliste pour combler le fossé entre le calcul informatisé et les applications IA ». (IA pour Intelligence Artificielle). Tony Xu, président de l’activité de calcul informatisé Ascend de Huawei, détaille : « fournir une puissance de calcul IA d’une accessibilité, d’une facilité d’utilisation et d’une performance optimales. La valeur de l’IA ne pourra être pleinement exploitée que lorsque les industries pourront combler le fossé entre le calcul informatisé et les applications IA. La mise en œuvre de cet objectif apportera des avantages aux développeurs et aux jeunes pousses d’entreprise ainsi qu’à de nombreuses industries. »

C’est l’appel du large. La jeunesse sans frontière va s’engouffrer dans la brèche et s’ouvrir des perpectives, au grand dam de Trump et la vieille société conservatrice.

Ary Yée Chong Tchi Kan