Monde

A contre-courant de l’histoire…(2)

Témoignages.re / 20 août 2020

La journée du 18 août sonnera-t-il le glas de Trump ? Il y a eu l’annonce de Huawei qui procure au géant chinois une avance technologie en Intelligence Articificielle sans équivalent sur ses concurrents américains. Il y a eu aussi les déclarations politiques de Michelle Obama. Venue soutenir le Vice-Président que son mari avait choisi quand il était au pouvoir, elle s’est lâchée.

JPEG - 75.4 ko

Sur le bilan de Trump : « il a eu plus que le temps nécessaire pour démontrer qu’il ne pouvait pas faire ce travail. Il est à l’évidence dépassé. » Elle a évoqué la crise sanitaire qui a déjà emporté la vie de 170 000 personnes. Elle redoute un pays profondément divisé par le racisme. Sur l’avenir, elle assure que Joe Biden « sait ce qu’il faut faire pour sauver une économie, vaincre une pandémie et montrer la voie à notre pays ». En tout cas, s’il n’est pas parfait, au moins « il dira la vérité et fera confiance à la science », a-t-elle assuré. Un acte de foi gratuit dans un pays leader soumis à des contradictions de fonds.

En effet, nous aurions aimé être convaincus, mais le pays est hyper-endetté de 25 000 milliards de dollars. Il vit au-dessus de ses moyens. Malgré la domination du reste de la planète, il n’a pas encore prévu de rembourser… De plus, le petit Covid-19 a désorganisé l’activité économique et perturbé la création d’emplois. La réalité est exposée dans un article du Mauricien : « Aux États-Unis,…la chute (du PIB) est de 9,5 % au deuxième trimestre, après un recul de 1,3 % au premier, selon les chiffres publiés par l’OCDE. Les statistiques gouvernementales américaines publient des variations en rythme annualisé (-32,9 % au deuxième trimestre) qui ne sont pas directement comparables avec celles des autres pays. La Chine, deuxième économie de la planète et berceau du virus Sars-Cov-2, a évité la récession en endiguant l’épidémie, lui permettant de retrouver le chemin de la croissance. Le PIB y a rebondi de 11,5 % au deuxième trimestre, après une chute de 10 % au premier. Sur un an, la chute a été de 6,8 % au premier trimestre et un rebond de 3,2 % au deuxième. Un niveau de croissance qui reste toutefois très inférieur à celui enregistré par la Chine ces dernières décennies. » https://www.lemauricien.com/actualites/virus-des-centaines-de-manifestants-anti-masque-a-madrid/369826/

A 2 mois du scrutin, une chose est sure, « Trump est à contre courant de l’Histoire ». L’expression est issue des propos tenus, lundi soir, par Wang Yi, Ministre des Affaires étrangères. Qui peut croire que la Chine va arrêter sa marche vers l’avant ? Surtout, en plein préparatif des célébrations du centenaire de la création du Parti Communiste Chinois, en 2021.

Ary Yee-Chong-Tchi-Kan