Monde

Agriculteur en France : moins de 354 euros par mois pour vivre

Application de la mondialisation ultra-libérale dans l’agriculture

Témoignages.re / 14 octobre 2016

Pour un tiers des agriculteurs déclarant leur revenu réel, la somme de 354 euros est un maximum. Cette situation est dénoncée par la Confédération paysanne qui appelle le gouvernement à mettre fin à la suppression des quotas.

JPEG - 74.2 ko
Avec la fin du quota sucrier l’an prochain, combien de planteurs seront dans cette situation ?

Alors que, selon les chiffres de la sécurité sociale agricole, un agriculteur français sur trois déclarant ses revenus réels a réussi à gagner moins de 354 euros par mois l’année dernière, le revenu de solidarité actif (RSA) était pourtant de 524 euros depuis septembre 2015 pour finalement atteindre 535 euros en septembre dernier.

« C’est ce qui reste à l’agriculteur pour vivre. S’il a des réserves, il va taper dans ces réserves et s’il n’a pas de réserves, il emprunte à sa banque pour passer ce cap difficile. C’est le revenu moyen des agriculteurs l’an dernier, attention ! Et cette année, ça sera encore pire parce qu’on parle bien des chiffres des campagnes écoulées. La campagne 2016 n’étant pas finie, on aura des chiffres encore pires que ça », indique le président de la Coordination rurale nationale Bernard Lannes dans un entretien accordé à Sputnik, « Nous, la Coordination rurale, on a demandé que l’Etat injecte 500 euros par hectare sur toutes les exploitations en grande difficulté juste pour leur permettre de relever la tête. Mais après, il faut que la France (mais surtout l’Europe) remettent de la régulation et ne nous laissent pas face au libre marché parce que nous avons des coûts de production beaucoup plus élevés que les autres pays »