Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Cliquez et soutenez la candidature des Chagossiens au Prix Nobel de la Paix

Accueil > International > Monde

Marché des Arts du Spectacle d’Abidjan 2024 : édition prometteuse pour l’avenir des arts du spectacle africains

Les artistes africains à l’honneur

lundi 22 avril 2024


Le Marché des Arts du Spectacle d’Abidjan (MASA) a battu son plein du 13 au 20 avril 2024. Des milliers de visiteurs sont venus tous les jours. Le MASA est organisé par le Ministère ivoirien de la Culture et de la Francophonie.L’évènement accueillit 59 pays, plus de 1 000 artistes, 300 spectacles et plus de 150 000 visiteurs, sous le thème « Jeunesse, innovation et entrepreneuriat : des leviers pour le développement des industries des arts et du spectacle africain ».


Les mélomanes, les théâtrophiles, les curieux, les amoureux de culture et de bonne ambiance, tout le monde y trouve son compte. « J’aime particulièrement ce groupe musical venu de la Guinée. Je suis très heureuse d’assister à leur concert », dit Kady Ouattara.
« La pièce théâtrale était très instructive. L’Afrique regorge de nombreux talents que nous avons l’occasion de découvrir gratuitement au MASA », se réjouit Junior Zajema, étudiant à l’Institut national supérieur des Arts et de l’Action culturelle (INSAAC).
Certains étudiants saisissent l’opportunité pour s’informer sur des offres d’emploi, faire de belles rencontres et se constituer un carnet d’adresses. « J’ai été au stand de l’Agence Emploi jeunes pour en savoir davantage sur les opportunités d’emploi et de stage », explique David Zoukoua, étudiant en art numérique.

Le MASA, c’est aussi l’occasion de découvrir le savoir-faire des artisans africains. Vendeurs et acheteurs y font de bonnes affaires. Venue du Ghana, les pagnes tissés de Gladys Nsoh connaissent un franc succès au MASA. « Les visiteurs adorent les pagnes ghanéens. C’est ma toute première expérience au MASA et je compte participer à toutes les prochaines éditions », prévoit-elle.
Les artistes, acteurs majeurs de cet événement, félicitent l’initiative qui est pour eux, une plateforme d’expression. « Nous donnons le meilleur de nous à cette grande fête de l’art. Nous nous sentons valorisés », déclare Ninwlou, artiste slameur.


Un message, un commentaire ?

signaler contenu


Facebook Twitter Linkedin Google plus