Le FLNKS majoritaire en Kanaky Nouvelle-Calédonie aux législatives

Union calédonienne : 7 juillet « jour historique pour notre pays »

10 juillet

L’Union calédonienne salue un jour historique pour son pays avec la majorité absolue des suffrages pour le FLNKS dans un scrutin marqué par plus de 70 % de participation, et l’élection d’Emmanuel Tjibaou, premier député indépendantiste depuis 40 ans. « Ce résultat est aussi la réussite de tous les Calédoniens progressistes (…) qui sont prêts au dialogue pour que nous puissions bâtir ensemble une nation souveraine, démocratique et pluriculturelle », indique un communiqué du 8 juillet signé par Dominique Fochi, secrétaire général de l’Union calédonienne.

« Le 7 juillet 2024 restera un jour historique pour notre pays, 40 ans après le député Roch Pidjot, l’Assemblée nationale accueillera de nouveau un député indépendantiste en la personne de M. Emmanuel Tjibaou. Aujourd’hui, les Calédoniens sont mieux représentés à la chambre basse du parlement.
L’Union Calédonienne félicite l’ensemble des électeurs qui se sont une nouvelle fois mobilisés pour ces élections avec une participation record de 70 % et remercie ceux qui ont apporté leurs voix à notre nouveau député ainsi qu’à Madame Omayra Naisseline dans la première circonscription. »

« Les résultats sont historiques et sans appel »

« La colère s’est exprimée depuis le 13 mai lorsque l’État a tenté de voler aux Calédoniens une décision qui leur appartient, celle du peuple de ce pays par le corps électoral. Néanmoins, les électeurs calédoniens on fait hier la démonstration éclatante de leur attachement à l’expression démocratique par le bulletin de vote. Les résultats sont historiques et sans appel, les deux candidats indépendantistes avec 83000 voix ont supplanté leurs adversaires non — indépendantistes qui en ont obtenu 73 000. Ils ont su convaincre au-delà de l’électorat indépendantiste traditionnel car ils portent la parole du dialogue, de la paix et défendent une décolonisation pacifique de la Nouvelle-Calédonie, dans le respect de l’Accord de Nouméa. »

Députés sortants et Paris sanctionnés

« Ce résultat est aussi la réussite de tous les Calédoniens progressistes, de tous ceux qui se reconnaissent dans l’esprit de Nainville-les-Roches et qui sont prêts au dialogue pour que nous puissions bâtir ensemble une nation souveraine, démocratique et pluriculturelle.
Par leur choix, les Calédoniens ont aussi montré qu’ils n’étaient pas satisfaits des agissements des précédents députés qui ont tenté d’imposer le dégel du corps électoral citoyen. Ils ont aussi sanctionné le gouvernement Macron qui a rompu avec les méthodes qui ont permis de ramener la paix en Kanaky, l’impartialité de l’État et la recherche du consensus par les 3 partenaires.
Le député élu dans la 1ere circonscription devra prendre en compte tous ces éléments, mais aussi le fait qu’il a été talonné par Mme Naisseline, pour ne pas reproduire les erreurs qu’il a faites dans son précédent mandat. »

« Vérité sur la justice qui a déporté nos sept camarades »

« D’énormes chantiers attendent nos députés, à commencer par s’assurer que la modification constitutionnelle sur le dégel du corps électoral sera définitivement abandonnée, que la vérité sera faite sur la justice qui a déporté nos sept camarades politiques, sur les assassinats de nos enfants, ainsi que sur les exactions des forces de l’ordre et de l’armée. Ils travailleront pour rétablir les conditions du dialogue au service de tous les Calédoniens ».

A la Une de l’actuLégislatives 2024Kanaky Nouvelle-Calédonie

Signaler un contenu

Un message, un commentaire ?