Monde

Chine : l’État mobilisé pour lutter contre les inégalités

Après l’abolition de la pauvreté, un nouvel objectif fixé par le Parti communiste chinois

Ary Yée Chong Tchi Kan / 23 avril 2021

La Chine a publié une nouvelle norme pour les services publics de base nationaux afin de garantir l’égalité d’accès pour tous et d’améliorer les moyens de subsistance de base de la population, a annoncé le 21 avril un haut responsable du plus haut organisme de planification économique du pays.

JPEG - 88.9 ko

Pendant que le Parti communiste Chinois multiplie ses activités pour fêter le centenaire de sa fondation, le gouvernement s’active à corriger les inégalités et injustices sociales. Ainsi, l’éradication de l’extrême pauvreté a été annoncée l’année dernière et reconnue par des organismes spécialisés indépendants. La Chine a réussi cette prouesse 10 ans avant la date butoir de 2030, fixée par l’ONU. Cette fois, le gouvernement vise l’égalité à la base. 

Nous rappelons que dans la contribution de la section communiste de St Denis au programme régional 2021-2027, le point numéro 1 est : « abréger la souffrance de nos compatriotes pauvres ». Lire dans Témoignages du 19 avril : « il est facile d’identifier nos compatriotes en extrême souffrance, puis de prendre les mesures qui renouent avec la dignité humaine. Nous affirmons que l’Etat et les Collectivités en ont les moyens ». Voici ce que fait la Chine dans un pays de 1,4 milliard d’habitants.

Ary Yee Chong Tchi Kan

La Chine publie une nouvelle norme pour les services publics de base

La Chine a publié une nouvelle norme pour les services publics de base nationaux afin de garantir l’égalité d’accès pour tous et d’améliorer les moyens de subsistance de base de la population, a annoncé le 21 avril un haut responsable du plus haut organisme de planification économique du pays.
La norme, diffusée par la Commission nationale du développement et de la réforme et 20 autres départements, couvre 80 services publics dans neuf catégories, notamment l’éducation, l’emploi, la sécurité sociale, le logement et les services médicaux.
Selon Zhao Chenxin, secrétaire général de la commission, la norme, approuvée par le Conseil des affaires d’État, le gouvernement chinois, spécifie l’objet, le contenu, les normes et les dépenses des services publics et les départements gouvernementaux chargés de superviser sa mise en œuvre.
La Chine a pour ambition d’améliorer considérablement l’égalisation des services publics de base d’ici 2025 et d’assurer efficacement un accès équitable aux services publics de base d’ici 2035, a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse organisée par le Bureau d’information du Conseil des affaires d’État.
Feng Yaping, un responsable du ministère des Affaires civiles, a de son côté indiqué que la nouvelle norme comprend des mécanismes de protection pour les orphelins, les enfants séropositifs et les enfants abandonnés par des tuteurs. Un total de 60 000 orphelins vivent dans des orphelinats, le gouvernement offrant une aide mensuelle de 1 611 yuans (248 dollars) en moyenne, et 134 000 orphelins vivent seuls et pourraient recevoir en moyenne 1 184 yuans par mois d’aide gouvernementale, a-t-il déclaré, ajoutant que les enfants abandonnés de facto ont également été inclus dans le mécanisme de protection et peuvent recevoir une aide mensuelle similaire.
Selon M ; Feng, les services publics de base comprennent également une aide financière aux personnes âgées en difficulté financière, à celles qui ne peuvent pas prendre soin d’elles-mêmes et des subventions aux personnes de plus de 80 ans. Plus de 30 millions de personnes âgées avaient reçu des aides et des subventions du gouvernement à la fin de l’année dernière, a-t-il ajouté.
Zhang Lixin, fonctionnaire au ministère des Ressources humaines et de la Sécurité sociale, a pour sa part noté que le ministère avait offert des conseils en matière d’emploi et d’entrepreneuriat à plus de 100 millions de personnes et avait aidé 1,67 million de personnes qui avaient des difficultés à trouver un emploi à en trouver un l’année dernière.
Chen Xiyuan, un responsable du ministère de l’Éducation, a souligné que la Chine avait mis en place un système complet d’aide financière aux étudiants dirigé par le gouvernement pour garantir qu’aucun étudiant n’abandonnera l’école en raison de difficultés financières. Il comprend une exonération des frais de scolarité et des manuels pour tous les étudiants de l’enseignement obligatoire et des subventions aux étudiants pauvres de la maternelle à l’université, a-t-il précisé.
Selon M. Chen, le système d’aide financière a contribué à augmenter considérablement le taux de scolarisation à différents niveaux de scolarité, amélioré le niveau de vie des élèves pauvres, les a aidés à sortir de la pauvreté grâce à l’éducation et a favorisé l’égalité éducative et la justice sociale.

Source : Xinhua