Monde

Election présidentielle en Côte d’Ivoire : le nombre de bulletins dans l’urne différent du nombre d’émargements dans près de la moitié des bureaux, affirme la MOEUA

131 bureaux de vote surveillés par la mission d’observation de l’Union africaine

Témoignages.re / 6 novembre 2020

« Dans près de 56 % des cas le nombre de bulletins dans l’urne était conforme au nombre d’émargements. La Mission souligne à cet égard le manque de vigilance dont ont fait preuve certains agents électoraux » : c’est une des premières conclusions de la Mission d’observation électorale de l’Union africaine dans le cadre de l’élection présidentielle du 31 octobre 2020 en République de Côte d’ivoire sur le déroulement du scrutin boycotté par l’opposition, qui a vu la proclamation de la victoire du président sortant par plus de 90 % des suffrages. Les alliés occidentaux de ce gouvernement vont-ils reconnaître les résultats comme conformes à un processus démocratique ? Extraits de ce rapport de la MOEUA.

JPEG - 49.7 ko

« Conduite par Son Excellence M. Dileita Mohamed Dileita, ancien Premier ministre de la République de Djibouti, la Mission est composée de quarante-cinq (45) observateurs dont des représentants permanents auprès de l’Union africaine à Addis Abeba, des parlementaires panafricains, des responsables d’organes de gestion des élections, des membres d’organisations de la société civile africaine et du personnel de la Commission. Ces observateurs sont arrivés le 23 octobre en République de Côte d’Ivoire et y séjourneront jusqu’au 6 novembre 2020 »

« La MOEUA avait pour mandat de suivre et de rendre compte du déroulement du premier tour de l’élection présidentielle du 31 octobre 2020 conformément aux dispositions pertinentes de la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance entrée en vigueur le 15 février 2012, la Déclaration de l’OUA/UA sur les principes régissant les élections démocratiques en Afrique AHG. Dec/.1(XXXVII), et les Directives de l’Union Africaine pour les missions d’observation et de suivi des élections ainsi que la Constitution et les lois de la République de Côte d’Ivoire. »

« La MOEUA a observé le scrutin dans les régions suivantes : ABIDJAN, YAMOUSSOUKRO, GRAND BASSAM, BOUAKE, BONOUA, KORHOGO, MAN, SEGUELA, ODIENNE et a pu visiter 131 bureaux de vote. Les lignes qui suivent présentent les constats des observateurs sur les trois (3) principales étapes du jour du scrutin que sont l’ouverture des bureaux de vote, les opérations de vote, la fermeture des bureaux de vote et le dépouillement des résultats du scrutin. »

Incidents et contestations

« La MOEUA a relevé que le scrutin s’est déroulé sans interruption dans 97,5 % des bureaux couverts. La MOEUA a noté que les présidents de bureaux de vote dans 95,5 % des cas n’ont pas reçu de plaintes formelles. »

« Le dépouillement s’est déroulé dans les bureaux visités en présence du personnel électoral au complet. Leur maitrise des procédures de dépouillement a été estimée satisfaisante dans 77 % des cas. Dans tous les bureaux couverts, le dépouillement a eu lieu dans le bureau de vote. Dans 88 % des cas, le bureau de vote a été réaménagé pour faciliter le dépouillement et son observation. L’éclairage des bureaux de vote a été dans 89 % des cas suffisant. Dans près de 56 % des cas le nombre de bulletins dans l’urne était conforme au nombre d’émargements. La Mission souligne à cet égard le manque de vigilance dont ont fait preuve certains agents électoraux. La Mission a constaté que les scellées des urnes ont fait l’objet de vérification lors du dépouillement dans 67 % des cas et les bulletins de vote ont été comptés dans tous les bureaux couverts. La Mission a relevé que le dépouillement s’est déroulé conformément aux procédures définies par la loi électorale dans 90 % des cas. »