Monde

Fin du franc CFA en 2020 dans la CEDEAO

Afrique de l’Ouest

Témoignages.re / 18 décembre 2017

La nouvelle monnaie de la CEDEAO qui va remplacer le franc CFA, sera effective en 2020, a déclaré, samedi soir, le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré, de retour du 52e Sommet de cette communauté.

JPEG - 33.7 ko
Située dans l’Ouest de l’Afrique, la CEDEAO comprend notamment des pays utilisant le franc CFA ainsi que le Nigeria, pays le plus peuplé du continent.

« On le ferait de manière progressive de sorte que tous les pays qui pourront répondre aux critères de convergences vont commencer à battre la monnaie CEDEAO en attendant que les autres pays puissent se conformer et puissent intégrer le processus de cette monnaie », a déclaré M. Kaboré à la presse.« On a maintenu, en tout cas, la position qu’en 2020, cette monnaie devra donc exister et démarrer », a-t-il ajouté.

M. Kaboré s’exprimait à son arrivée à Ouagadougou, après avoir pris part, samedi à Abjua au Nigeria, à la 52e session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Le 28 novembre dernier, le président français, Emmanuel Macron, avait déclaré que la France n’est pas le maître du Franc CFA utilisé depuis 1945 dans 14 Etats d’Afrique subsaharienne, et qui est décrié de nos jours sur le continent africain.

« La France n’est pas le maître. Elle en est le garant. Ce sont les Etats africains de la zone qui sont maîtres et qui peuvent décider », avait dit M. Macron à l’Université de Ouagadougou. « Dans une zone qui avait une histoire commune, on a créé une zone monétaire. C’est l’héritage d’un passé. Il faut réinterroger le périmètre. C’est une bonne chose, car il crée la stabilité dans la région. Ça n’est pas l’impérialisme », avait-il insisté.

Il avait ajouté que la France accompagnera la solution qui sera décrétée par les dirigeants africains, précisant que « c’est un vrai sujet de stabilité qu’il faut aborder avec beaucoup de sérénité ».