Hôpital bombardé, aide humanitaire entravée…

Gaza : plus de 22000 Palestiniens tués depuis le 7 octobre

5 janvier

L’ONU rapporte que 125 Palestiniens ont été tués et 318 blessés dans les attaques israéliennes sur Gaza au cours des 24 heures entre mercredi et jeudi après-midi, citant le ministère de la Santé du territoire palestinien. Ils s’ajoutent aux 22 438 Palestiniens tués et 57 614 blessés entre le 7 octobre et le 3 janvier.

Le dernier rapport de situation du Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (UNOCHA) note également :

Les organisations humanitaires ont été incapables de fournir une aide vitale, notamment de la nourriture et des médicaments, au nord de Wadi Gaza pendant quatre jours en raison de violents combats et de retards et de refus d’accès.
La zone entourant l’hôpital El Amal et le Croissant-Rouge palestinien à Khan Younis a été frappée pour la troisième journée consécutive le 4 janvier. Sept Palestiniens, dont un enfant de cinq ans, ont déjà été tués au cours de trois jours de bombardements israéliens dans la zone..
Le 4 janvier, 177 camions transportant de la nourriture et des médicaments sont entrés à Gaza par les postes frontières de Rafah et Karem Abu Salem (Kerem Shalom), mais l’insécurité alimentaire reste aiguë dans l’enclave assiégée.
Seuls 13 des 36 hôpitaux de Gaza étaient partiellement fonctionnels au 3 janvier — neuf dans le sud et quatre dans le nord — selon l’Organisation mondiale de la santé.


Signaler un contenu

Un message, un commentaire ?